18h50 franceinfo, France info

"Gilets jaunes" : les membres du gouvernement "ont voulu dénigrer, minimiser, insulter ce mouvement", estime Nicolas Bay (RN)

Nicolas Bay, coprésident du groupe Rassemblement national au Parlement européen, est d'accord sur le constat de l'ONU qui dénonce la gestion des manifestations de "gilets jaunes" par le gouvernement français.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nicolas Bay (Rassemblement national), sur franceinfo, le 15 février 2019.
Nicolas Bay (Rassemblement national), sur franceinfo, le 15 février 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Après le Parlement européen, des experts indépendants du Haut-commissariat aux droits de l’homme de l'ONU ont condamné vendredi 15 février la gestion des manifestations des "gilets jaunes" par le gouvernement français. Ces experts dénoncent notamment des restrictions graves du droit de manifester exercées par l'Etat français et un usage abusif de la force. Interrogé sur franceinfo vendredi 15 février, Nicolas Bay, coprésident du groupe Rassemblement national (RN) au Parlement européen, s'est dit "d'accord [avec l'ONU] sur le constat" mais il a estimé que ce n'était pas à l'ONU "d'interférer en permanence sur tous les sujets et de faire des recommandations à la France".

"Ils l'ont fait, il y a quelques mois, en expliquant qu'il fallait supprimer la loi qui interdit la burqa, ajoute Nicolas Bay. Je trouve cela assez extravagant et l'ONU sort totalement de son rôle. Le rôle de l'ONU est d'assurer la paix dans le monde, de veiller à éviter les guerres et de participer à la résolution des conflits armés. Mais sur le constat, évidemment que ce gouvernement a agi depuis le début de manière totalement irresponsable."

Le mouvement des "gilets jaunes" dénigré par le gouvernement selon Nicolas Bay

Nicolas Bay a plus longuement critiqué la gestion de la crise des "gilets jaunes" par les membres du gouvernement. 

D'abord ils ont voulu dénigrer, minimiser, insulter ce mouvement des 'gilets jaunes', pourtant il était soutenu par une très grande majorité des Français.

Nicolas Bay

à franceinfo

"Ensuite on a bien vu, explique-t-il, que l'on avait déployé les moyens de la police, de la justice, principalement pour procéder à des arrestations massives, préventives, de gens qui pour l'immense majorité d'entre eux étaient parfaitement pacifiques. De ce fait, on a laissé prospérer les pilleurs, la racaille, les casseurs qui sont venus parasiter les différentes manifestations."

Nicolas Bay (Rassemblement national), sur franceinfo, le 15 février 2019.
Nicolas Bay (Rassemblement national), sur franceinfo, le 15 février 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)