:l'éco, France info

VIDÉO. Eric Ledroux, DG d'Interflora : "La Saint-Valentin représente 5% du chiffre annuel d'un fleuriste"

Pour la Saint-Valentin, Jean-Paul Chapel reçoit le directeur général du premier réseau de fleuristes français pour parler du business de la fête des amoureux et de son produit phare : les fleurs.

Voir la vidéo
avatar
Alexandre PeyroutfranceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

100 000 bouquets et un budget moyen de 40 à 50 € : pas de doute la Saint-Valentin est un beau cadeau pour les fleuristes. Éric Ledroux, directeur général du leader français du marché, Interflora, détaille les chiffres sur le plateau de :l'éco. 

Mais ces fleurs, d'où viennent-elles ? Pas de France ! "C'est trop compliqué de se fournir avec des fleurs françaises, il y a trop peu de productions. Elles viennent à 85% des Pays-Bas et le reste du Kenya ou d'Équateur. Aujourd'hui nous nous sommes assuré que nos producteurs dans ces pays respectent des normes sanitaires, sociales et environnementales."

Deuxième plus grosse journée de l'année

"C’est l’argument préféré de tous les radins : la Saint-Valentin est une fête commerciale. Chaque année pour le 14 février, les Français dépensent près de 25 millions d’euros en fleurs. Alors Eric Ledroux, la Saint-Valentin est-elle plus un business que la fête des amoureux ?"

Le directeur général d'Interflora a répondu à la question qui fâche. "La Saint-Valentin représente notre deuxième plus grosse journée de ventes, après la fête des Mères. C'est 5% du chiffre d'affaires annuel d'un fleuriste. Il s'agit de la seule fête que l'on fête le même jour partout dans le monde !"

Enfin, Jean-Paul Chapel a terminé l'interview avec la chanson préférée de son invité : Kiss from a Rose de Seal.

:l'éco c'est du lundi au jeudi à 9h20 sur franceinfo: (canal 27 de la TNT).

Éric Ledroux, DG d\'interflora sur le plateau de :l\'éco
Éric Ledroux, DG d'interflora sur le plateau de :l'éco (FRANCEINFO)