:l'éco, France info

Ali Rami (Mansa Group) : "Notre plateforme permet aux indépendants d'avoir accès à des prêts bancaires allant jusqu'à 10 000 euros"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 11/03/2021Durée : 00h6

Ali Rami, fondateur de Mansa, entreprise spécialisée dans le prêt aux travailleurs indépendants, vient de lever 18 millions d'euros de fonds. Avec une particularité : il a seulement 20 ans. Le jeune entrepreneur revient sur l'activité de son entreprise : "Nous permettons aux indépendants d'avoir accès à des prêts bancaires jusqu'à 10 000 euros. La demande se fait en ligne avec une réponse en moins de 48 heures. La levée de fonds va nous permettre de doubler nos effectifs sur l'année 2021 et déployer un peu plus de 20 millions d'euros de prêts sur l'année."

Ali Rami n'en est pas à son coup d'essai : "J'ai monté ma première entreprise quand j'avais 16 ans. Un logiciel qui permettait de faire une synthèse de la presse pour aider les étudiants à rester connectés à l'actualité. Cette entreprise a eu une dizaine de milliers d'utilisateurs et ensuite avec les autres co-fondateurs, on a voulu monter quelque chose de plus ambitieux en s'attaquant au secteur de la banque." Etudiant à Sciences Po lors de la première levée de fonds, il est contraint d'abandonner ses études pour se consacerer entièrement à Mansa. "Je suis convaincu qu'on a pris un risque assez rationnel puisqu'on répond à un problème concret et immédiat." Il poursuit : "On a des investisseurs qui nous font la joie de nous accompagner depuis maintenant 18 mois. On a réussi à les convaincre en leur exposant un marché en plein essor qui est celui du free-lancing. Depuis une dizaine d'années, le nombre d'indépendants à l'échelle de la France a augmenté de 126 % et à l'échelle européenne, c'est le groupe de travailleurs qui a connu la plus forte hausse sur le marché du travail. C'est sûrement ce qui a séduit nos investisseurs." Parmi les investisseurs : Yannick Bolloré, la famille Afflelou, l'ancien numéro 2 de la Société Générale Didier Valet,... Un monde qu'Ali Rami ne connaît que depuis peu : "Je ne viens pas de ce milieu, je n'ai pas une famille d'entrepreneurs.

Mansa Group compte aujourd'hui une vingtaine de salariés et s'adresse à tous les travailleurs indépendants. "Le client moyen gagne environ 3 500 à 4 000 euros par mois. C'est un développeur informatique mais il y a également des professions libérales de santé", détaille Ali Rami. Les revenus de ces travailleurs ne sont pas forcément réguliers et c'est ce qui pose problème aux banques traditionnelles. Les prêts délivrés ont un montant moyen de 3 000 euros utilisés "notamment pour des besoins de trésorerie ou des investissements au sein de l'entreprise". Et les clients remboursent : "On a un taux de défaut relativement faible qui est de 1,5 % contre environ 3 % pour les banques traditionnelles. Nos prêts sont de très court terme : 8 à 9 mois en moyenne, ce qui évite tout risque de surendettement."

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==