Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. PAC : le bon filon roumain

Comment la PAC (politique agricole commune) favorise les investisseurs étrangers au détriment des agriculteurs roumains... C'est à voir dans cet extrait du magazine "Avenue de l'Europe", et à suivre le 12 octobre 2016.

La plus grande exploitation agricole roumaine est gérée par un Français. Ce fils d'agriculteurs n'avait pas réussi à s'installer en France. En Roumanie, il est directeur général d'une propriété qui s'étend à perte de vue sur les rives du Danube. Son terrain de jeu contrôlé par drone mesure 13 000 hectares : plus que la surface de Paris en luzerne, maïs et soja ! Pour "Avenue de l'Europe", Arnaud Charmetan expose à Frédérique Maillard le système très avantageux dont il bénéficie.

Des terres qui ne coûtent rien

Ces terres appartiennent à un fonds de pension anglais qui touche les aides de l'Union européenne, calculées à l'hectare − et elles sont considérables. L'exploitant loue ces terres à 3 000 petits propriétaires roumains qu'il rémunère en nature − en blé, plus précisément. Ce qui lui revient à environ 150 euros par hectare, soit moins que les subventions européennes. Grâce à cette opération blanche de "fermage à l'ancienne", il profite à fond du système. Grâce à Bruxelles, la location de ces terres roumaines ne coûte donc rien aux investisseurs anglais...

Extrait de "Roumanie : champs libres", un reportage à voir dans "Avenue de l'Europe" le 12 octobre 2016.