Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Bernard Kouchner : "Face à Daech, tout le monde est menacé"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
 -
Mots croisés - ()
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Dans "Mots croisés" de ce lundi 9 mars, Anne-Sophie Lapix recevait politiques et écrivains autour du thème "La guerre des religions aura-t-elle lieu ?" Bernard Kouchner, invité à réagir au sujet des massacres des chrétiens d'Irak, est revenu sur la définition du mot "génocide".

Le 25 février dernier, dans une interview accordée à Europe 1, Jean d'Ormesson s'indignait de l'enlèvement d'une centaine de chrétiens en Syrie. Il expliquait : "Ils sont parmi les plus anciens chrétiens du monde ; les chrétiens d'Irak sont presque des contemporains du Christ. Aujourd'hui, on peut dire que les communautés chrétiennes d'Irak sont génocidées."

Bernard Kouchner, invité à réagir sur la plateau de Mots croisés, a réfuté quant à lui le terme de "génocide" employé par Jean d'Ormesson. "Ce n'est pas sytématique, on ne veut pas les faire disparaître. Bien sûr, ce sont des victimes [...], mais face à Daech, tous ceux qui ne ressemblent pas exactement à ce qu'ils pensent [...] sont menacés et tout le monde est assassiné."

L'ancien ministre des Affaires étrangères est également revenu sur le manque d'aide apporté par le Haut commissariat aux réfugiés et a expliqué que les chrétiens sont déplacés − "beaucoup viennent d'Irak dans un Kurdistan qui est aussi l'Irak, avant qu'il ne devienne autre chose"  mais pas réfugiés, condition pour que le HCR intervienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.