Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Coronavirus : "Des médecins sont morts parce qu'on ne leur a pas donné de masques valables", dit le plus vieux médecin français âgé de 99 ans

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
VIDEO. Coronavirus : "Des médecins sont morts parce qu'on ne leur a pas donné de masques valables", dit le plus vieux médecin français âgé de 99 ans
VIDEO. Coronavirus : "Des médecins sont morts parce qu'on ne leur a pas donné de masques valables", dit le plus vieux médecin français âgé de 99 ans VIDEO. Coronavirus : "Des médecins sont morts parce qu'on ne leur a pas donné de masques valables", dit le plus vieux médecin français âgé de 99 ans
Article rédigé par France 2
France Télévisions
France 2

Le doyen des médecins de France a dû fermer son cabinet à cause de la crise sanitaire que traverse le pays. A son âge, il est en effet une personne dite à risque. Cela ne l’empêche pas de dénoncer les conditions de travail dans lesquelles de nombreux médecins ont exercé… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 16 mai 2020.

Le docteur Christian Chenay, né en 1921, exerce à Chevilly-Larue, dans le Val-de-Marne, depuis près de trois quarts de siècle. En mars dernier, une semaine avant le confinement, décrété pour lutter contre le coronavirus Covid-19, il a fermé son cabinet, jusqu’à nouvel ordre. Pour la première fois de sa très longue histoire. Une solution radicale prise par ce praticien qui a pourtant connu les pandémies les plus graves. Avant cette crise sanitaire inédite, il suffisait de l’appeler pour passer le voir...

Ce jour-là, le magazine "13h15 le samedi" (replay) l’a consulté par internet pour ne prendre aucun risque pour sa santé. Alors comment ça va docteur ? "Moi, ça va, répond le médecin qui n’a jamais été malade de sa vie. C’est le reste qui ne va pas, c’est l’environnement qui ne va pas très bien, mais moi ça va." Pourquoi a-il fermé son cabinet ? "Oh, je n’ai pas eu le choix. On peut travailler à condition que les gouvernements, les administrations, nous permettent de travailler dans des conditions acceptables. Actuellement, elles ne sont pas acceptables."

"Tous les médecins sont des personnes à risque"

A bientôt 99 ans, le docteur Chenay fait en effet partie des personnes dites à risque… "Tous les médecins sont des personnes à risque. En Italie, il y a soixante médecins qui sont morts inutilement parce qu’on ne leur a pas donné les moyens de se protéger. En France, on en a une trentaine qui sont morts parce qu’on ne leur a pas donné de masques valables, ni de produits pour désinfecter. Ce serait de la folie de travailler dans ces conditions-là", s’insurge le doyen des médecins français, invité avec son épouse Marie-Suzanne, le 1er mai 2020 à l’Elysée, par Emmanuel Macron qui tenait à le féliciter pour sa longue carrière.

Une vie dédiée à ses patients au cours de laquelle il en a vu d’autres : "En 1943, j’ai été réquisitionné par les Allemands quand j’étais étudiant en médecine. Il y a eu une épidémie de typhus mélangée à la typhoïde. On nous a donné des uniformes, des masques à gaz modifiés, des bottes et des surblouses. Tous les soirs, en partant, on se déshabillait. Tout ce qu’on avait sur le dos était passé à l’étuve. On était tout nus devant elle mais personne n’a attrapé la typhoïde ni le typhus. Cela a duré plusieurs mois et il n’y a pas eu un malade." A-t-il eu peur pour la première fois de sa vie ? "Peur ? Non, mais y aller exprès, c’est vraiment du suicide. Là, bon, je ne suis pas partisan du suicide, c’est tout."

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.