Cet article date de plus de sept ans.

Culture : "La vision identitaire de l'Histoire c'est une vision nostalgique qui voudrait que l'Histoire ait une fin"

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Culture : "La vision identitaire de l'Histoire c'est une vision nostalgique qui voudrait que l'Histoire ait une fin" -
Culture : "La vision identitaire de l'Histoire c'est une vision nostalgique qui voudrait que l'Histoire ait une fin" Culture : "La vision identitaire de l'Histoire c'est une vision nostalgique qui voudrait que l'Histoire ait une fin" - ()
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

L'historien et archiviste Yann Potin est l'invité du Soir 3, ce samedi 18 février. Il nous parle du livre "Histoire mondiale de la France", cosigné par 122 historiens.

Histoire mondiale de la France, c'est un livre cosigné par 122 historiens. L'ouvrage retrace notre histoire, des peintures de la grotte de Chauvet aux attentats de 2015. "Nous avons fait le pari du collectif pour réunir sur le papier une manière commune de l'écriture de l'Histoire et la manière dont l'Histoire peut apporter aux citoyens un outil de réflexion et agir", indique Yann Potin, historien et archiviste.

"Il faut actualiser l'Histoire"

Quatre à cinq pages maximum par récit, par date. Voici la méthode du livre Histoire mondiale de la France dont l'idée est de réfuter la vision identitaire de l'Histoire qui a été développée par quelques-uns ces derniers temps.

"Ce n'est pas tant un refus qu'une proposition. On doit montrer qu'il faut actualiser l'Histoire. Notre vision de l'Histoire change avec le présent et en quelque sorte 'la vision identitaire de l'Histoire' c'est plutôt une vision nostalgique qui voudrait que l'Histoire ait une fin et qu'on vive dans une sorte de temps immobile", estime Yann Potin.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.