VIDEO. Lueur d’espoir pour l’industrie française

L'industrie française a connu un léger mieux en 2014. Le nombre d'ouvertures d'usines repart à la hausse depuis le début de l'année et le nombre de fermetures diminue.

France 2

La France est-elle en train de commencer à remonter la pente ? Les chiffres du premier bilan de l’année 2014 pour l’industrie marquent une légère amélioration. Même si le solde reste négatif, le nombre d’ouvertures d’usines repart à la hausse. Le producteur de saumon Marine Harvest, la papeterie Stora Enso ou encore l’usine Seita de Carquefou : ces trois sites industriels ont mis la clé sous la porte cette année. Des fermetures spectaculaires et pourtant moins nombreuses que l’année dernière. Au total, 153 usines ont déjà disparu en France en 2014, c’est moins qu’en 2013. Et dans le même temps, 119 sites industriels ont vu le jour, davantage qu’il y a un an.

Aucun impact sur l’emploi

Depuis le début de la crise, il y a toujours eu plus de fermetures que de créations d’usines en France mais la tendance semble enfin s’améliorer, les deux courbes se rapprochent cette année. Des derniers chiffres positifs, mais qui restent pour l’heure sans effet sur l’emploi. "On sort de trois années de crise, donc on devrait être dans une phase de reprise marquée, et au contraire on a une amélioration mais qui est encore trop petite pour mordre sur le taux de chômage", commente David Cousquer, PDG de Trendeo et créateur de l’Observatoire de l’investissement. Si l’industrie semble aller un peu mieux, un autre secteur inquiète cette année : le commerce. La guerre des prix fragilise certains groupes de la grande distribution, qui réduisent leurs effectifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chaîne d\'assemblage de la Citroën C3 à l\'usine PSA de Poissy (Yvelines), le 29 novembre 2010. 
La chaîne d'assemblage de la Citroën C3 à l'usine PSA de Poissy (Yvelines), le 29 novembre 2010.  (MAXPPP)