Cet article date de plus d'un an.

Val-de-Marne : une décharge sauvage géante fait scandale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Val-de-Marne : le scandale d’une décharge sauvage géante
Article rédigé par France 2 - C. Sinz, Y. Moine, G. Gheorghita, A. D'Abrigeon, L. Hauville, Drone : mairie de Villejuif
France Télévisions
France 2
À Villejuif (Val-de-Marne), 40 000 m3 de déchets de chantiers ont été déposés pendant le confinement créant une gigantesque décharge à ciel ouvert. Pourquoi n’ont-ils pas été évacués trois ans après ? Enquête.

À quelques pas de l’institut Gustave Roussy à Villejuif (Val-de-Marne), hôpital d’excellence dans la lutte contre le cancer, se trouvent 40 000 mètres cubes de déchets et de produits polluants abandonnés sur un site appartenant à l’État. Comment une telle décharge a pu s’installer ? La montagne de déchets révolte les riverains. "C’est une horreur, c’est un scandale", peste une femme. Il y a trois ans, l’ancien fort militaire était vierge de toute pollution, mais le site est devenu une décharge en mars 2020, pendant le confinement.

Une urgence sanitaire

À l’époque, des riverains ont filmé des camionnettes déverser leurs déchets sur le chantier. Une aubaine pour des entreprises de bâtiment peu scrupuleuse qui préfèrent ne pas payer les frais de recyclage. Il a fallu plus d’un an pour que l’État réagisse et ferme le site. Le maire de Villejuif demande depuis deux ans et demi à l’État d’enlever les déchets, dont certains sont dangereux pour les habitants. "On a plus à faire à une gestion comptable de la situation qu’à une urgence sanitaire qui n’est pas prise en compte", dénonce Pierre Garzon, maire (PCF) de Villejuif. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.