Gaza : l'émotion et la colère des Palestiniens après les bombardements israéliens

Publié Mis à jour
Gaza : l'émotion et la colère des Palestiniens après les bombardements israéliens
France 2
Article rédigé par
A. Mikoczy, L. Tositti - France 2
France Télévisions

Le bilan s'alourdit, dimanche 7 août, à Gaza : 41 morts seraient à déplorer, dont plusieurs enfants, après les raids israéliens qui ont visé le Jihad islamique au cours des derniers jours. Le groupe armé palestinien a répliqué en tirant des roquettes vers Jérusalem.

L'émotion et la colère de milliers d'habitants de Gaza. Ils ont participé, dimanche 7 août, aux obsèques de Khaled Mansour et cinq de ses proches, tués la veille dans des bombardements de l'armée israélienne. Sa maison a été pulvérisée par une frappe qui visait les chefs militaires du Jihad islamique. Les bombardements israéliens, intenses depuis 48 heures, ont fait au moins 41 victimes palestiniennes, dont beaucoup de civils, selon les autorités locales. 

Réplique du Jihad islamique sur Jérusalem 

Les frappes se sont poursuivies dans la nuit, et auraient touché un immeuble résidentiel. "Nous étions assis dans la rue, et soudain on a vu une explosion. On a couru, on a emmené les enfants dans les voitures, parce qu'il n'y avait pas d'ambulance", témoigne un homme. 

Six enfants sont morts dans les affrontements, victimes des bombardements de l'Etat hébreux selon les Palestiniens, ce que conteste l'armée israélienne. En deux jours, 600 roquettes ont été tirées vers Israël, presque toutes interceptées par le système de défense aérien. Même les environs de Jérusalem ont été visés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.