Vidéo "Un geste pour la Terre" : ce charpentier travaille avec du bois recyclé

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Depuis 2019, Jesse, un charpentier de 48 ans, travaille principalement avec du bois récupéré sur des chantiers de démolition. Un matériau plus écologique et souvent plus économique.
VIDEO. "Un geste pour la Terre" : ce charpentier travaille avec du bois recyclé Depuis 2019, Jesse, un charpentier de 48 ans, travaille principalement avec du bois récupéré sur des chantiers de démolition. Un matériau plus écologique et souvent plus économique. (T. Baïetto, T. Manisier, L. Prestel, C. Fleurance, N. Lachaud)
Article rédigé par France 2 - T. Baïetto, T. Manisier, L. Prestel, C. Fleurance, N. Lachaud
France Télévisions
France 2
Depuis 2019, Jesse, un charpentier de 48 ans, travaille principalement avec du bois récupéré sur des chantiers de démolition. Un matériau plus écologique et souvent plus économique.

Dans ce jardin partagé des Yvelines se trouve un chantier un peu particulier. La nouvelle halle de l'association Ellsa est construite entièrement avec du bois recyclé, récupéré sur des chantiers de démolition de la région. À la manœuvre, Jesse, le "charpentier volant", son surnom professionnel. Depuis cinq ans, il s'est fait une spécialité de travailler ce bois imparfait, par conviction écologique. "L'intérêt, le plus important, c'est de protéger la forêt, en évitant de couper des arbres", explique l'homme de 48 ans.

Ce matin-là, il procède à la vérification de l'assemblage d'une ferme, une pièce de la future charpente, avec les bénévoles de ce chantier participatif. Ces derniers, venus pour prêter main forte à un projet local, sont séduits par la démarche. "Je trouverai inutile de détruire ces pièces de bois qui peuvent resservir", témoigne Maggy, une agente d'assurances de 40 ans. "C'est important de protéger les forêts pour éviter que les écosystèmes soient détruits, que les espèces vivantes disparaissent", complète Augustin, 16 ans.

Des techniques oubliées

Ce vieux bois, parfois multicentenaire, a aussi l'intérêt d'être souvent moins cher, parfois même gratuit. Il est aussi très solide, car très sec. Mais le travailler nécessite de maitriser des techniques anciennes, qui ne sont plus enseignées dans les formations classiques. Alors, Jesse anime régulièrement des ateliers pour présenter des méthodes oubliées, comme le piquage ou le lignage.

Parmi le public, on trouve même des étudiants en CAP charpente, comme Florent, 38 ans. Il est là pour élargir ses compétences et apprendre à travailler tout type de bois. "Récupérer des bois le plus brut possible et pouvoir les retravailler le plus brut possible, je trouve ça vachement intéressant, ça permet d'être plus indépendant par rapport à tout ce système industriel", justifie-t-il. Malgré ces avantages, le bois recyclé reste peu utilisé. Il n'est pas toujours facile de s'en procurer et il faut plus de temps pour le travailler.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.