Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Les abattoirs GAD licencient 225 de leurs 755 salariés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Dans le Morbihan, les salariés du site d’abattage de GAD ont été fixés sur leur sort. Près d’un tiers d’entre eux ne sera pas reconduit. Une équipe de France 2 s’est rendue sur place.

A Josselin dans le Morbihan, 225 des 755 salariés ont perdu leur emploi dans les abattoirs GAD, repris par le groupe Intermarché qui a prévu d’investir 20 millions d’euros. Dès l’aube, ils ont été réunis par la direction et appelés un à un pour connaître leur sort. "On a passé une mauvaise nuit" raconte l’un d’entre eux, le visage marqué par la fatigue. "Ça va être la roulette russe" s’inquiète un autre.

Emotion après le verdict

Quelques heures plus tard, le couperet est tombé et l’émotion est palpable parmi les licenciés qui peuvent avoir jusqu’à 20 ans d’ancienneté. Sur certains visages, les larmes perlent à grosses gouttes, sur d’autres, c’est le soulagement. "Je m’y attendais mais je suis quand même sous le choc" lâche un homme. "Je suis gardée, je suis heureuse pour moi mais malheureuse pour les autres. C’est terrible d’être des pions" confesse une employée. Pour les salariés restants, le travail reprendra son cours à partir de lundi 20 octobre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.