Achats en ligne : gare aux arnaques aux colis ou aux faux sites internet

Publié Mis à jour
Achats en ligne : gare aux arnaques au colis ou aux faux sites !
Article rédigé par
D.Lachaud - France 2
France Télévisions
Entre les fêtes de Noël qui approchent et le Black Friday, les achats en ligne se multiplient. Une pratique qui donne des idées à certains arnaqueurs. Dorothée Lachaud, présente sur le plateau du 13 Heures, explique comment déjouer les pièges.

Les pirates informatiques ont investi la livraison en ligne, avec des techniques d'hameçonnage bien rodés. "Ça commence avec un mail qui semble venir de Chronopost. Le logo de la compagnie est là, ils vous demandent de payer 2,99 euros pour couvrir les frais de livraison. Ça peut aussi être un SMS, avec 1,95 euros de TVA à payer pour recevoir votre colis", raconte la journaliste Dorothée Lachaud.

"Dans les deux cas, on vous demande de rentrer vos coordonnées bancaires. Le risque, c’est que vous allez payer pour rien, car c’est un faux, mais vous risquez aussi d’être prélevé tous les mois d’une somme beaucoup plus importante", ajoute-t-elle. Pour reconnaître un faux, il faut se fier au numéro de suivi et se rappeler que Chronopost, comme les autres plateformes de livraison, ne demande pas de frais supplémentaire par SMS ou par mail.

Éviter les arnaques

Première règle : "Méfiez-vous des offres trop séduisantes", rappelle la journaliste. En règle générale, si l’orthographe de l’annonce laisse à désirer ou que l’offre ne paraît pas logique, il faut agir avec méfiance. "Enfin, au-delà des achats, il y a une règle d’or : aucune institution, CAF, impôts, police, n’est en droit de vous demander votre code de carte bancaire ou vos codes d’accès personnels par message. Si c’est le cas, c’est une arnaque", met en garde Dorothée Lachaud.

En cas d’arnaque, il faut rapidement prévenir sa banque pour faire opposition, et ne pas hésiter à porter plainte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.