Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Gayet-Closer : quatre personnes renvoyées devant la justice

Il s'agit du paparazzi Sébastien Valiela, de l'un de ses proches et de deux responsables du magazine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une personnes lit le magazine "Closer" du 17 janvier 2014, à Nancy (Meurthe-et-Moselle). (  MAXPPP)

Nouvel épisode dans l'affaire opposant Julie Gayet au magazine Closer. Quatre personnes sont renvoyées devant le tribunal correctionel, a annoncé le procureur de la République à Nanterre. Il s'agit du paparazzi Sébastien Valiela, auteur des photos prêtant une relation entre l'actrice et François Hollande, de l'un de ses proches et de deux responsables du magazine.

Le parquet avait ouvert une enquête après la publication, le 17 janvier, dans Closer d'une photo de l'actrice au volant de sa voiture, une semaine après les révélations de l'hebdomadaire sur sa liaison supposée avec le président. L'audience se tiendra le 1er juillet devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine).

Le tribunal de grande instance de Nanterre a déjà condamné, le 27 mars, Closer à verser 15 000 euros de dommages et intérêts à Julie Gayet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vie privée de Hollande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.