VIDEO. Copé en appelle au sens de la "responsabilité et de l'intérêt général"

"Il appartient donc à M. Fillon, s'il le souhaite, de faire (...) ce recours et alors seront réexaminés la totalité des bureaux de vote", a déclaré, mercredi 21 novembre, Jean-François Copé lors d'une allocution au siège de l'UMP, à Paris.

France info

PRESIDENCE DE L'UMP – "Il appartient donc à M. Fillon, s'il le souhaite, de faire (...) ce recours, et alors seront réexaminés la totalité des bureaux de vote", a déclaré mercredi 21 novembre Jean-François Copé, lors d'une déclaration au siège de l'UMP à Paris, faisant allusion aux résultats des Alpes-Maritimes, mis en doute dimanche par son camp. Le président de l'UMP a mis au défi François Fillon d'intenter un recours contre le vote des adhérents s'il veut contester les résultats.

Selon le camp Fillon, le fait que trois territoires d'Outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Wallis-et-Futuna) n'aient pas été pris en compte dans les résultats a donné, à tort, la victoire à Jean-François Copé. En revanche, leur réintégration dans le total des votes inverserait l'issue du scrutin en faveur de l'ancien Premier ministre.

 

 

Jean-François Copé devant la presse, le 21 novembre 2012. 
Jean-François Copé devant la presse, le 21 novembre 2012.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)