13h15, France 2

VIDEO. "13h15". Charles Pasqua : "Les travaux forcés pour les détenus islamistes dangereux"

L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, disparu le 29 juin 2015 à 88 ans, avait été confronté au terrorisme. Face à la menace islamiste, il avait des solutions radicales. Extrait de son dernier grand entretien télévisé, accordé quelques mois avant sa mort au magazine "13h15".

L'ancien "premier flic de France", entendait "terroriser les terroristes" après les attentats à Paris du milieu des années 80. Charles Pasqua, disparu le 29 juin 2015 à l'âge de 88 ans (vidéo), s'exprimait en mars dernier sur les attentats du début de l'année. Il estimait que le président de la République François Hollande avait été "à la hauteur des circonstances lors des derniers événements qui ont été caractérisés par ces assassinats".

Oui, la menace islamiste est "beaucoup plus radicale" qu'à son époque. Et faire face à cette nouvelle donne du terrorisme "nécessite l'utilisation de tous les moyens dont nous pouvons disposer", affirmait-il. Haussant soudain le ton, Charles Pasqua disait avoir appris par la presse, comme tout le monde, qu'on allait "regrouper tous les détenus islamistes dangereux au même endroit. Bravo ! Et c'est où, cet endroit ? Sur le sol de la métropole ?"

"Qu'on les mette sur une île !"

L'ancien sénateur ne décolérait pas : "C'est pas sérieux !" Il proposait alors une solution radicale : "Qu'on les mette sur une île, qu'on les mette loin. On n'a qu'à recréer les travaux forcés !"

Une fois le compliment adressé à François Hollande sur son attitude après les attentats de 2015, l'animal politique et opposant naturel refaisait soudain surface : "Si on ne veut pas prendre un certain nombre de mesures, alors il faut passer la main, et ne pas rester au pouvoir !"

13H15 / FRANCE 2
13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)