Cet article date de plus d'onze ans.

Vaucluse : Aubry demande - en vain - le retrait de la candidate PS pour battre le FN

En fin de matinée, Martine Aubry avait annoncé que le PS avait demandé à sa candidate dans la 3e circonscription du Vaucluse de se retirer pour "faire barrage au Front national", représenté par Marion Maréchal-Le Pen. Une demande rejetée par la candidate concernée. Catherine Arkilovitch a décidé de se maintenir au second tour.
Article rédigé par Gérald Roux
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

La première secrétaire du PS a résumé aujourd'hui la situation en rappelant que la petite fille de Jean-Marie Le Pen était en tête avec 34,63% des voix devant l'UMP Jean-Michel Ferrand (30,03%), et la candidate socialiste Catherine Arkilovitch (21.98%). Pour Martine Aubry, la conclusion est la suivante : "Devant le risque d'élection du Front national, nous avons demandé à notre candidate de retirer sa candidature et nous appelons à faire barrage au Front national en espérant que le candidat UMP se montre digne de ce choix".

Un choix qui n'a pas été accepté par la candidate socialiste Catherine
Arkilovitch. Elle a donc annoncé  son maintien au second tour dans la 3e circonscription du Vaucluse.

Donnant-donnant

Martine Aubry a mis l'accent sur d'autres cas où le désistement républicain devrait selon elle s'appliquer. "Notre position est d'une clarté totale, et avant que l'UMP se réunisse dans un bureau politique, je leur demande d'avoir la même clarté républicaine que nous avons dans ces élections" , affirme la première secrétaire. Ainsi, dans la 3e circonscription du Gard, où le FN Gilbert Collard est arrivé en tête (34,57%) devant la socialiste Katy Guyot (32,87%) et le sortant UMP Etienne Mourrut (23,88%), Martine Aubry demande à l'UMP "de retirer (son) candidat pour soutenir" la candidate PS.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.