VIDEO. Cambadélis : "Le PS, c'est dans son ADN qu'il y a des désaccords"

Le premier secrétaire du PS a promis que l'Université d'été de La Rochelle serait apaisée, malgré le contexte politique électrique. 

FRANCE 2

Jean-Christophe Cambadélis veut rassurer les troupes, à quelques heures de l'ouverture de l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle (Charente-Maritime), dans une ambiance électrique. Le premier secrétaire du PS a assuré, vendredi 29 août, sur France 2, que son parti "ferait synthèse", alors qu'il est ébranlé par une grave crise gouvernementale, une polémique sur les 35 heures, et des critiques des frondeurs envers la politique économique suivie.

Invité de l'émission de France 2 "4 Vérités" depuis cette ville, le député a commenté : "Je ne pense pas que le débat soit entre les frondeurs et le gouvernement." Il est "entre le PS avec l'ensemble de ses sensibilités et le gouvernement".

"Je n'ai jamais vu une réunion commencer dans l'unanimité"

"Il n'y a pas, d'une part, ceux qui contestent l'orientation économique - je dis bien économique - du gouvernement, et de l'autre, un gouvernement esseulé. Il y a un parti dans lequel il y a des nuances, des divergences, mais qui fera synthèse et qui discutera avec le gouvernement", a assuré le numéro un socialiste.

Le PS, "c'est dans son ADN qu'il y a des désaccords", a souhaité relativiser l'élu de Paris. "Depuis près de 20 ans que je viens à La Rochelle, je n'ai jamais vu une réunion commencer dans l'unanimité." Il a rappelé des éditions de cette université de rentrée "où on se sifflait les uns les autres""Ce ne sera pas le cas" cette fois-ci, a-t-il promis.

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, répond aux questions des journalistes, le 15 juin 2014, à Paris. 
Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, répond aux questions des journalistes, le 15 juin 2014, à Paris.  (MAXPPP)