Les Républicains : "Il va falloir soit divorcer soit se réconcilier", estime Nadine Morano (LR)

Publié
Régionales : « Les alliances qui ne fonctionnent pas effraient notre électorat », estime Nadine Morano (LR)
France 2
Article rédigé par
J. Wittenberg - France 2
France Télévisions

Nadine Morano, députée européenne LR, était l’invitée des "4 Vérités" de France 2, vendredi 28 mai.

Le calendrier de vaccination s’est accéléré par rapport aux prévisions initiales du gouvernement. "Un calendrier très en retard et tout au long du traitement de cette pandémie, on a vu que le gouvernement a manqué d’anticipation et de réactivité. J’en veux pour preuve le taux de vaccination aux États-Unis qui en est à un taux de 45 % de sa population, au Royaume-Uni c’est 35 %, nous nous sommes à 15 % seulement. […] La France corrige un petit peu le tir, mais elle est encore très en retard", explique Nadine Morano, députée européenne LR, invitée des "4 Vérités" de France 2, vendredi 28 mai.

Le président LR du Sénat, Gérard Larcher, a déclaré que Les Républicains allaient tout faire pour que le Rassemblement national ne gagne aucune région. "On devrait tout faire pour être en conquête de nouvelles régions, comme en Bourgogne-Franche-Comté", estime Nadine Morano.

"Les combines qui se passent à l’Élysée sont contre-productives pour ma famille politique"

En région PACA, le RN est pour l’heure donné en tête. "Il faut dire que c’est un peu dommage de mettre des problèmes là où il n’y en avait pas. Aller faire des alliances avec LREM et Emmanuel Macron que nous combattons sur sa politique, c’est se créer des problèmes qui nous empêchent d’aller à une victoire qui était sans doute beaucoup plus facile", juge la députée européenne.

"Les combines qui se passent à l’Élysée sont contre-productives pour ma famille politique. Pour pouvoir regagner une région, il faut être clair. Les alliances qui ne fonctionnent pas effraient notre électorat, dégouttent nos militants. Je trouve un peu scandaleux que l’on ait écarté nos parlementaires pour faire plaisir à l’Élysée en PACA", estime Nadine Morano. "Il va falloir soit divorcer soit se réconcilier", conclut-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nadine Morano

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.