Sondage : les Français placent les questions sociales en tête de leurs préoccupations pour 2012

Une enquête OpinionWay publiée jeudi 24 novembre donne le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, en tête des intentions de vote au premier comme au second tour du scrutin devant le président sortant Nicolas Sarkozy.

Le candidat PS à la présidentielle, François Hollande, et Nicolas Sarkozy
Le candidat PS à la présidentielle, François Hollande, et Nicolas Sarkozy (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Une enquête OpinionWay publiée jeudi 24 novembre donne le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, en tête des intentions de vote au premier comme au second tour du scrutin devant le président sortant Nicolas Sarkozy.

Dans le premier baromètre présidentiel OpinionWay-Fiducial pour Le Figaro et LCI, François Hollande est crédité de 30% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle et Nicolas Sarkozy de 26%.

Au second tour, le candidat socialiste l'emporterait face à au président sortant avec 58% des voix contre 42%, selon la même étude.

Prépondérance des questions sociales

Les questions sociales seront prépondérantes dans le choix du candidat, indique cette enquête d'OpinionWay. Les personnes interrogées placent ces items dans l'ordre suivant : protection sociale (40%), pouvoir d'achat (39%) et emploi (38%) en tête, devant la dette et les déficits (30%).

MM. Mélenchon et Bayrou à égalité

Dans cette enquête, le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon et le président du Mouvement démocrate (MoDem) François Bayrou sont à égalité à 7% et la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) recueille 5%. Tous les autres candidats sont à égalité, à 1%.

La proportion de sondés qui n'expriment pas d'intention de vote est de 14%.

Candidature d'Eva Joly contestée

Par ailleurs, 60% des personnes interrogées souhaitent qu'Eva Joly renonce à être jusqu'au bout la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts contre 37% qui souhaitent qu'elle le reste (3% ne se prononcent pas).

Chez les sympathisants de gauche, ces proportions sont respectivement de 57% et de 40% (3% sans avis). En revanche, 64% des sympathisants d'EELV souhaitent qu'Eva Joly aille jusqu'au bout, 35% qu'elle renonce (1% ne se prononce pas).

Le "mauvais accord" PS-EELV

Ils sont 46% à penser que l'accord de majorité parlementaire conclu entre PS et EELV est "un mauvais accord pour les deux" formations, 29% "un bon accord pour les deux". Pour 13%, c'est "un bon accord pour le PS", pour 10% "un bon accord pourEELV".

Le sondage a été réalisé par internet les 23 et 24 novembre auprès de 952 personnes inscrites sur les listes électorales.