Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Réforme territoriale : Amiens se bat pour garder son statut de capitale régionale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Amiens se bat pour garder son statut
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est Lille qui risque très probablement de devenir la capitale de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

La réforme territoriale promet de nouvelles batailles. Le gouvernement doit présenter, vendredi 31 juillet, en Conseil des ministres ses premières décisions sur la réorganisation des services de l'Etat et arrêter la liste provisoire des nouvelles capitales régionales. Et la ville d'Amiens devrait perdre son statut de capitale de région au profit de Lille, les élus de cette commune de Picardie redoutent des conséquences sur l'emploi et sur l'attractivité de la ville.

Ainsi, depuis plus de six mois, le maire de la commune mène une bataille sans relâche pour qu'Amiens garde son statut. Si de nombreux habitants de la ville sont d'ores et déjà convaincus, c'est aussi le cas de quelques Lillois : "On a déjà toute la liaison sur la Belgique, capitale de la culture…On a plein de choses (…) Amiens a le droit d'exister aussi", estime l'un d'entre eux.

Barbara Pompili rejoint la bataille

"Le directeur régional de la SNCF est déjà à Lille, le directeur du Pôle emploi régional va aller à Lille. On sent bien une mécanique : le pouvoir attire le pouvoir", constate Alain Gest, président de la Communauté d'agglomération d'Amiens métropole.

Barbara Pompili, coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, a même rejoint le combat : "Nous ne sommes pas de la même couleur politique, mais nous nous battons ensemble car ça dépasse tous les clivages ce débat-là. Amiens a besoin d'être capitale régionale", assure l'élue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.