Primaire de la gauche : 400 000 votants à la mi-journée, sur près de deux tiers des bureaux

Avant le scrutin, le Parti socialiste visait une participation finale située entre 1,5 et 2 millions de votants.

Des électeurs votent au premier tout de la primaire de la gauche, dimanche 22 janvier 2017, à Perpignan (Pyrénées-Orientales).
Des électeurs votent au premier tout de la primaire de la gauche, dimanche 22 janvier 2017, à Perpignan (Pyrénées-Orientales). (RAYMOND ROIG / AFP)

Quelque 400 000 personnes ont glissé un bulletin dans l'urne, dimanche 22 janvier à midi, pour désigner le vainqueur de la primaire de la gauche. Cette estimation porte sur 63% des 7 530 bureaux de vote. "Si on faisait une extrapolation sur la totalité, [il y aurait] aux alentours de 600 000 votants", a déclaré Christophe Borgel, président du comité national d'organisation.

>> DIRECT. Primaire de la gauche : la participation est de 400 000 votants à midi, sur près des deux tiers des bureaux de vote

Au premier tour de la primaire de la gauche en 2011, la participation était de 800 000 votants à la mi-journée, sur deux tiers des 9 425 bureaux de vote ouverts à l'époque. Pour la primaire de la droite, organisée il y a quelques semaines, les organisateurs avaient annoncé 1,1 million de votants à la mi-journée, pour plus de 10 000 bureaux.

L'objectif est situé entre 1,5 et 2 millions

"Il y a quand même du monde dans les bureaux de vote de la primaire, veut croire Christophe Borgel, au cours d'une matinée où la température était plus que polaire." Le PS ajoute que la participation devrait augmenter dans la journée. Avant le scrutin, ils espéraient entre 1,5 et 2 millions de votants.

Les sondages placent généralement le candidat vainqueur de la primaire, quel qu'il soit, en cinquième position, derrière l'ancien ministre Emmanuel Macron et le représentant de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.