DIRECT. Cambadélis, Fillon, Wauquiez, Mélenchon... suivez les discours de rentrée politique

A droite comme à gauche, de nombreux rendez-vous et discours sont au programme ce dimanche. 

Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du Parti socialiste, lors d\'un discours à la Maison de la Chimie, à Paris, le 28 août 2016. 
Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du Parti socialiste, lors d'un discours à la Maison de la Chimie, à Paris, le 28 août 2016.  (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'heure est à la rentrée pour les partis politiques. Après Nicolas Sarkozy et Alain Juppé samedi, un troisième candidat à la primaire de la droite, François Fillon, fait son discours dans la Sarthe dimanche 28 août. A gauche, les socialistes Jean-Christophe Cambadélis et Benoît Hamon doivent aussi s'exprimer. A l'extrême-gauche, Jean-Luc Mélenchon parlera devant un banquet de la "France insoumise" à Toulouse. 

 François Fillon fait son discours de rentrée dans la Sarthe. L'ancien Premier ministre, candidat déclaré à la primaire de la droite, ne manquera pas de commenter les déclarations de ses rivaux, la veille, au Touquet et à Chatou. Il s'exprime depuis la Sarthe. 

Jean-Luc Mélenchon préside un banquet à Toulouse. Le candidat du Parti de gauche s'exprime en début d'après-midi lors de l'université d'été du parti, devant un banquet de son mouvement la "France Insoumise".

Jean-Christophe Cambadélis et Benoît Hamon pour le PS. Le premier secrétaire du parti a prononcé un discours de clôture d'une réunion des cadres socialistes à la Maison de la Chimie à Paris. A la même heure, à la Plaine-Saint-Denis, le député PS Benoît Hamon et candidat à la primaire de la Belle Alliance populaire s'est exprimé devant ses soutiens.

Laurent Wauquiez clôture la rentrée des Jeunes Républicains. Le tout nouveau patron des Républicains, qui remplace Nicolas Sarkozy, a aussi prononcé un discours de clôture du campus des Jeunes Républicains au Touquet (Pas-de-Calais). 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

21h24 : A chacun sa méthode, mais tous les candidats à la primaire de droite ont la même ambition. Déjà les deux favoris des sondages, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, ont engagé un duel à distance : deux styles et deux projets clairement assumés. Face à eux, François Fillon et Bruno Le Maire vont tout faire pour perturber ce tête-à-tête.



FRANCE 2

18h19 : "Mon premier devoir, c'est de veiller qu'au moment de la primaire ça se passe bien. Une primaire, ce n'est pas un pugilat, ce n'est pas un combat de boxe, une primaire, c'est une compétition sur les idées."

Laurent Wauquiez, président par intérim des Républicains, réagit aux attaques intestines entre candidats à la primaire de droite, au micro de BFMTV.

18h11 : A droite, la campagne se corse. A Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), François Fillon a multiplié les piques à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Voici trois attaques en vidéo contre l'ancien président de la République.




JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

17h17 : Candidat à la primaire de gauche, Benoît Hamon a prononcé un discours à Saint-Denis, pour fustiger "l'échec du quinquennat" de François Hollande. Une journaliste du Figaro a posté cette image.

16h33 : "Si je suis élu président de la République, je demanderai à trois académiciens de s'entourer des meilleurs avis pour réécrire les programmes d'Histoire avec l'idée de les concevoir comme un récit national".

François Fillon propose de revoir l'enseignement de l'histoire à l'école primaire, en insistant sur le "récit national".

16h34 : "Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ? Etre gaulliste, c'est une conception de l'exercice du pouvoir."

François Fillon a glissé une phrase lourde de sous-entendu, lors de son discours à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe). Ses rivaux à la primaire apprécieront, à commencer par Nicolas Sarkozy.

14h51 : Jean-Luc Mélenchon se moque des élus de droite qui réclament une loi pour interdire le burkini, selon une journaliste du Monde.

14h19 : Jean-Luc Mélenchon commence son discours qui doit durer environ une heure.

13h54 : Alain Juppé et Nicolas Sarkozy sont au coude à coude au premier tour de la primaire à droite, selon un nouveau sondage, LCI, RTL et Le Figaro. Au premier tour, l'ancien chef de l'Etat (+4) et le maire de Bordeaux (-3) font jeu égal avec 34% des intentions de vote, vous explique notre article.

(JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

13h40 : Allons prendre la température au rassemblement des Jeunes Républicains, au Touquet. Laurent Wauquiez, nouveau président du parti Les Républicains est monté à la tribune.

13h32 : Pour Jean-François Copé, candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, membres de la "même équipe" battue en 2012, ont "fait leur temps". "Ce qui me frappe (dans leur programme), c'est le côté demi-mesures", a-t-il fustigé sur Radio J.

13h17 : "Le burkini est une provocation, ça doit cesser, on doit interdire le burkini sur les plages".





Bruno Le Maire, candidat à la primaire à droite, veut lui aussi une loi interdisant le burkini, a-t-il lancé au "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro.

12h20 : Le séminaire de rentrée du PS s'achève. Jean-Christophe Cambadélis dresse ses conclusions, tweete un journaliste de Libération.

11h59 : Au meeting de François Fillon, à Sablé, dans la Sarthe, Jérôme Chartier, député du Val d'Oise et soutien de l'ancien Premier ministre, dresse sa météo politique.

11h28 : C'est au tour de François Fillon de faire sa rentrée, dans la Sarthe, indiquent des journalistes.

10h35 : "Je veux rassembler la droite et le centre, mais je veux aller au-delà".

Le duel se poursuit aujourd'hui. Alain Juppé est l'invité du "Grand rendez-vous" d'iTélé, Europe1 et Les Echos.

10h31 : Les deux candidats à la primaire à droite Alain Juppé et Nicolas Sarkozy se sont affrontés par meetings interposés, hier. Voici six preuves que le duel a vraiment commencé.

09h19 : A la une du JDD, aujourd'hui, le duel Sarkozy/Juppé en vue de la primaire à droite.