VIDEO. Roms : histoire d'un peuple persécuté, discriminé et longtemps caricaturé

Voici l'histoire des Roms. Sans cliché.

BRUT

Tsiganes, gens du voyage, gitans…Tant de dénominations pour définir un peuple dont l'histoire est encore méconnue par beaucoup. Originaires du Nord de l'Inde, les Roms entament leur première migration vers l'Europe au 9ème siècle. Persécutés en France sous Louis XIV, ils sont réduits en esclavage en Roumanie jusqu'en 1856.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ils sont victimes d’exterminations. En 1971, ils revendiquent le droit d'être reconnus comme un peuple à part entière au premier Congrès international des Roms qui se tient à Londres. Ils choisissent alors d'être appelés "Roms" - hommes accomplis en langue romani - plutôt que Tsiganes, un terme devenu péjoratif à la suite de la Seconde Guerre mondiale.

16 000 Roms en situation précaire en France

Dans le langage commun, ce terme englobe trois groupes de populations : les Sintés et Manouches, qui vivent en France, en Allemagne et en Italie, les Kalés et Gitans qui vivent en France et en Espagne et les Roms qui vivent en Europe de l'Est. Fuyant les discriminations, ces Roms des pays de l'Est cherchent à venir en Europe occidentale. "Il y a beaucoup de racisme en Roumanie, ils ne nous écoutent pas", témoigne l'une d'entre eux.

"Il y a même du racisme envers les enfants à l'école. Ils sont dans la même classe mais…juste pour être dans une classe assis mais on leur pose pas de questions, on ne leur demande rien du tout."

Laurent El Ghozi, cofondateur de l'association Romeurope explique cette migration par "la pauvreté, les persécutions, l'absence de travail et, du fait de la chute des régimes communistes, l'absence de toute structure éthique qui les protège."

Ainsi, 16 000 Roms venant des pays de l'Est vivraient dans des bidonvilles en France.

VIDEO. Roms : histoire d’un peuple persécuté, discriminé et longtemps caricaturé
VIDEO. Roms : histoire d’un peuple persécuté, discriminé et longtemps caricaturé (BRUT)