DIRECT. Notre-Dame-des-Landes : "J'appelle chacun à la raison", lance la préfète de Loire-Atlantique après des violences

L'évacuation a repris mardi matin, donnant lieu à de nouveaux heurts entre forces de l'ordre et zadistes.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

L'expulsion de la ZAD se complique. "Il y a plus de violences, surtout du côté des zadistes. Il y a beaucoup de gens qui n'habitaient pas là qui sont venus renforcer ceux qui résistent. C'est plus difficile aujourd'hui", a indiqué ce mardi sur franceinfo la préfète de Loire-Atlantique Nicole Klein. Au total, sept gendarmes ont été blessés dans des affrontements en marge des opérations d'expulsion de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). "J'appelle chacun à la raison", a aussi lancé la préfète de Loire-Atlantique.

Quinze squats sont totalement détruits sur les 16 qui ont été évacués, selon la préfète de Loire-Atlantique Nicole Klein. L'opération pourrait se poursuivre "jusqu'à la fin de la semaine", selon Gérard Collomb.

De nouveaux heurts mardi matin. Les gendarmes ont lancé plusieurs grenades assourdissantes et effectué des tirs de gaz lacrymogènes. Les zadistes ont riposté par des jets de projectiles, des cocktails Molotov et des tirs de fusées. Plusieurs tirs de fusées ont en outre visé un hélicoptère de la gendarmerie, sans l'atteindre.

Des renforts du côté des zadistes. Les zadistes ont reçu le renfort d'une douzaine de tracteurs de l'association Copain 44, a indiqué l'envoyé spécial de franceinfo à Notre-Dame-des-Landes.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NDDL

18h38 : Plusieurs dizaines de manifestants sont rassemblés devant la préfecture de Nantes pour dénoncer les expulsions dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Un journaliste de l'AFP montre également le lieu-dit des Fosses noires avant et après l'expulsion.

17h31 : "Ils ont tué des animaux et, clairement, c'est eux qui interrompent le dialogue, alors qu'on était nous dans une logique de dialogue apaisé."

Cette zadiste s'est présentée devant les micros avec une agnelle morte dans ses bras. Selon elle, l'animal a été retrouvé dans les débris de la bergerie des 100 Noms, démolie, hier, par les forces de l'ordre.



(FRANCEINFO)

17h14 : Reconnaissant un ralentissement des opérations aujourd'hui, la gendarmerie affirme toutefois être "en phase avec les objectifs et la feuille de route".

17h09 : "Aujourd'hui, 10 gendarmes ont été blessés, notamment par des jets de pavés et de cocktails Molotov", annonce Nicole Klein, préfète de Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire.

17h07 : La préfète de Loire-Atlantique affirme que le nombre de squats évacués depuis hier s'élève désormais à 16, dont 15 ont déjà été détruits.

17h02 : La préfète de Loire-Atlantique, Nicole Klein, doit faire un point, dans quelques instants, sur les opérations en cours à Notre-Dame-des-Landes. Vous pourrez regarder son intervention dans notre direct.

15h56 : @anonyme : Ces terres appartiennent à l'Etat. Elles ont été acquises à l'amiable ou par expropriation à de nombreux propriétaires, dont certains, comme le département de la Loire-Atlantique, réclament la restitution.

15h56 : les terres où se deroulent les evenements appartiennent à qui ? Juridiquement parlant !

15h44 : Sur le terrain, pendant que certains zadistes visent les forces de l'ordre avec une catapulte artisanale, d'autres appellent les autorités à cesser les expulsions à partir de ce soir.

15h40 : "Sur le territoire, on a hâte de passer à autre chose, que cette expulsion aille au bout, sans drame humain."

La porte-parole du parti présidentiel dit avoir "[le drame de] Sivens en tête" alors que cette deuxième journée d'expulsions à Notre-Dame-des-Landes est marquée par "des rapports de forces violents".

14h25 : Pendant ce temps, selon les journalistes sur place, les opérations des forces de l'ordre piétinent et les affrontements redoublent d'intensité. Des renforts continuent d'arriver dans les rangs des zadistes.

14h16 : De leur côté, les zadistes font état de 20 blessés dans leurs rangs et ceux de leurs soutiens. Des journalistes de France 3 Pays de la Loire et de Ouest-France, ainsi que le compte de Presse Océan, apportent des précisions.

14h11 : Nicole Klein confirme que sept gendarmes ont été blessés depuis hier, dont six aujourd'hui. Elle fait état d'un blessé parmi les zadistes et d'une autre personne en état d'hypothermie, tout en précisant que ce chiffre ne tient compte que des personnes "prises en charge par les pompiers".

14h06 : "Il y a plus de violences, surtout du côté des zadistes. (...) C'est plus difficile aujourd'hui."

Sur franceinfo, la préfète qui supervise les opérations à Notre-Dame-des-Landes affirme que "des jeunes très violents sont arrivés en renfort ce matin".

13h05 : A la mi-journée, le ministère de l'Intérieur fait état de dix squats totalement "déconstruits" et de cinq squats en cours de destruction. Il précise que six gendarmes ont été blessés par des jets de projectiles.

12h59 : Le ministère de l'Intérieur annonce que "l'opération de déconstruction se poursuit comme prévue", malgré des "agressions répétées contre les gendarmes".

11h39 : De notre côté, nous avons pu parler au photographe qui a pris l'une des photos. Lui "confirme un blindé en feu". Sur les images que nous avons pu consulter, on voit en effet des jets de cocktails Molotov qui atteignent le blindé, provoquant des flammes importantes. Sans pour autant enflammer la totalité du véhicule.

11h34 : Merci pour votre question, @anonyme. Le ministère de l'Intérieur certifie qu’aucun blindé ou camion n’a brûlé. Selon lui, l'effet d'optique est lié à la paille autour qui brûle.

11h30 : blindé en feu? Que disent les journalistes sur place svp?

11h03 : Photo impressionnante prise par une journaliste de France 3 montrant, selon elle, "le tas de cartouches de lacrymogènes et grenades lancées depuis ce matin" sur la ZAD.

10h38 : Au moins un zadiste et trois gendarmes ont été blessés dans des affrontements sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a appris franceinfo auprès du ministère de l'Intérieur.

10h36 : Des rumeurs évoquent un véhicule blindé de la gendarmerie en feu. Contacté par France 2, le ministère de l'Intérieur dément.

09h43 : Des affrontements ont également éclaté entre forces de l'ordre et zadistes au sol.

09h41 : Selon le ministère de l'Intérieur, plusieurs tirs de fusée ont été effectués en direction de l'hélicoptère de la gendarmerie. Mais sans l'atteindre.

08h50 : Treize squats ont déjà été démantelés. Il en reste encore "environ une vingtaine" à évacuer, a déclaré ce matin Gérard Collomb.

08h49 : 'évacuation sur la ZAD peut durer "jusqu'à la fin de semaine", selon le ministre de l'Intérieur.

08h17 : Un crochet par la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) pour retrouver le journaliste de France 2 Pacome Le Mat. Il fait le point sur les tensions en cours.




(FRANCEINFO)

07h46 : Cher @citoyen, aucune information nous est pour l'instant remontée ce matin sur d'éventuelles difficultés pour les reporters de travailler. Mais c'était le cas hier. Certains journalistes ont raconté à franceinfo avoir été écartés par les forces de l'ordre. Notre article sur ce sujet est à lire ici.