Cet article date de plus d'onze ans.

Nicolas Sarkozy à 27,18% : le deuxième plus mauvais score pour un sortant

Selon les dernières estimations, le candidat de l'UMP obtient 27.18% des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle. 

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président Nicolas Sarkozy lors du congrès des maires de France à Paris, le 25 novembre 2010. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Après une campagne express et difficile, Nicolas Sarkozy arrive deuxième, plus d'un point derrière François Hollande (28,63%).

• Le score

Selon les résultats quasi-complets diffusé par le ministère de l'Intérieur, le candidat de l'UMP obtient 27,18% des voix. Après un démarrage de campagne tardif et une légère remontée dans les sondages, le président candidat donné le plus souvent derrière François Hollande, fait moins bien que la moyenne des cinq dernières enquêtes d'opinion réalisées entre le 13 et le 17 avril*, où il était crédité de 26,7% des intentions de vote. 

C'est aussi, après celui de Jacques Chirac en 2002, le deuxième plus mauvais score pour un président sortant candidat à sa réélection. 

• La réaction du candidat et de ses soutiens

Le patron de l'UMP Jean-François Copé a déclaré avoir reçu "cinq sur cinq" le message d'un vote qu'il qualifie de "vote de crise". Il a appelé ses troupes à continuer le "combat" en vue du second tour.

Jean-François Copé : "C'est un vote de crise" (FTVi)

De son côté, Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères, estime que "rien n'est joué": "C'est, je crois, un très bon résultat pour Nicolas Sarkozy d'avoir résisté à ce point, alors que dans beaucoup d'autre pays européens, on a vu des gouvernements ou des pouvoirs en place déstabilisés."

 L'ambiance dans le QG

Malgré le retard de près de trois points accusé par leur candidat sur le socialiste François Hollande, les partisans de Nicolas Sarkozy, réunis à la salle de la Mutualité à Paris, scandent "on va gagner" et répètent comme les dirigeants du parti qu'une nouvelle élection commence. 

• La stratégie pour le second tour

Etant donné le score très haut de Marine Le Pen qui atteint 18,01%, s'il veut l'emporter, Nicolas Sarkozy doit s'assurer un très bon report des voix obtenues par la frontiste et devrait réaliser un nouveau virage à droite.   

• Retour en vidéo sur sa campagne

Rétro : la campagne tout en muscles de Nicolas Sarkozy (FTVi)

 

* Moyenne des intentions de vote publiées dans les dernières enquêtes CSA (16-17 avril), BVA (16-17 avril), Ipsos (13-14 avril), Harris Interactive (12-16 avril) et Ifop (12-15 avril).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.