Cet article date de plus de douze ans.

Nicolas Hulot : "je ne peux pas appeler à voter pour quelqu'un"

Nicolas Hulot, qui avait tenté en vain d'être le candidat écologiste à l'Elysée, s'est une nouvelle fois refusé à "appeler à voter pour quelqu'un" jeudi sur France Info et dans Le Parisien.
Article rédigé par Francetv 2012
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Nicolas Hulot (AFP)

Nicolas Hulot, qui avait tenté en vain d'être le candidat écologiste à l'Elysée, s'est une nouvelle fois refusé à "appeler à voter pour quelqu'un" jeudi sur France Info et dans Le Parisien.

L'ancien candidat à la primaire d'EE-LV pour la présidentielle, Nicolas Hulot, a redit jeudi, dans le Parisien-Aujourd'hui en France, ne pas être en mesure d'"appeler à voter pour quelqu'un" en raison de son statut à la tête de sa fondation.

"Mon statut à la présidence de ma fondation, qui est une fondation reconnue d'utilité publique, m'oblige à une certaine neutralité, donc je ne peux pas appeler à voter pour quelqu'un", a-t-il déclaré sur France Info. "En revanche, je ne vais pas nier ma proximité avec des aspirations écologiques. J'ai été à un moment candidat et évidemment je soutiens tout ce qui va dans le sens de l'écologie", a-t-il ajouté, sans citer Europe Ecologie Les Verts, ni Eva Joly.

M.Hulot lance néanmoins un coup de patte contre la campagne d'Eva Joly : "les jeux ne sont pas faits mais les écologistes n'ont pas été audibles et l'écologie a disparu des écrans radars. Je m'attriste que ça ne décolle pas car cela n'incite pas les grands partis à faire preuve d'audace dans ce domaine".

Dans cet entretien au Parisien-Aujourd'hui en France, l'ancien animateur de TF1 précise que s'il a des "convergences de points de vue" avec les écologistes, il "soutient aussi" des idées portées par d'autres candidats. "Quand Mélenchon parle de planifications écologiques, je dis bravo. Quand Hollande propose de financer la transition écologique via la banque centrale, je dis bravo. Et si Sarkozy défend le principe d'une taxation sur les transactions financières, je dis bravo aussi".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.