Mathilde Panot traitée de "poissonnière" : la députée LFI veut une sanction contre le député RN

La cheffe de file des députés insoumis avait déjà été insultée de la sorte en 2021 par un député macroniste.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La députée LFI Mathilde Panot à l'Assemblée nationale, le 8 juin 2023 (LUDOVIC MARIN / AFP)

La cheffe de file des députés insoumis, Mathilde Panot, a demandé jeudi 8 juin une sanction contre le député du Rassemblement national, Jocelyn Dessigny, qui l'a traitée de "poissonnière" dans l'hémicycle, une insulte à son égard qui avait déjà valu une sanction à un député macroniste en 2021.

Mathilde Panot est intervenue lors d'une séance nocturne jeudi à l'Assemblée nationale. Elle a demandé au bureau de l'institution, la plus haute instance collégiale, qu'il "puisse se saisir" de l'affaire, en vue d'une sanction contre le député RN de l'Aisne.

"Qu'on arrête avec un certain sexisme"

Il faut "qu'on arrête avec un certain sexisme et un mépris de classe qui est inacceptable dans notre Assemblée", a-t-elle fait valoir. "Arrête de parler ! Poissonnière !" : sur Twitter, la députée du Val-de-Marne a publié une capture d'écran du compte-rendu écrit officiel attestant de l'insulte lancée. "Quand Le Pen ne leur écrit pas leurs discours pour les micros, les députés RN montrent encore leur vrai visage", a-t-elle commenté au-dessus de l'image.

Après l'intervention de la députée LFI, Jocelyn Dessigny a demandé à prendre la parole dans l'hémicycle. "Si j'ai pu vexer Mme Panot, je m'excuse, mes mots ont dépassé ma pensée", a-t-il dit. Lors de la précédente législature, en 2021, le député macroniste Pierre Henriet avait écopé d'une sanction financière après avoir lui aussi traité Mathilde Panot de "poissonnière" dans l'hémicycle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.