Cet article date de plus de neuf ans.

Marine Le Pen : "le droit de vote est intimement lié à la nationalité"

C'est ce jeudi, que la proposition de loi sur le vote des étrangers aux élections locales sera débattue au Sénat. Une loi voulue par le PS et combattue par la droite. Ce matin, cette question du droit de vote a "enflammé" les matinales des radios.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La revue de presse matinale des radios (FranceTV)

C'est ce jeudi, que la proposition de loi sur le vote des étrangers aux élections locales sera débattue au Sénat. Une loi voulue par le PS et combattue par la droite. Ce matin, cette question du droit de vote a "enflammé" les matinales des radios.

Marine Le Pen invitée de RTL rejette la possibilité d'un droit de vote des étrangers non-communautaires aux élections locales. Pour la candidate du Front national : "le droit de vote est intimement lié à la nationalité".

Voir la video

Aux "4 V" sur France 2, le ministre de l'intérieur Claude Guéant fustige les socialistes et les accuse de vouloir faire monter le Front National avec cette proposition du droit de vote. Il y voit "une tactique permanente du Parti Socialiste à l'égard du Front".

Voir la video

Rachida Dati, l'ancienne garde des Sceaux concède ne plus être favorable au droit de vote des étrangers. Elle déplore que la gauche en fasse un thème de campagne : "S'ils pouvaient arrêter d'utiliser les étrangers et de les jeter en pâture aux extrêmes", a -t-elle déclaré sur RMC.

Voir la video

Sur Marie-George Buffet, défend ce droit de vote. Elle parle de ces travailleurs étrangers rencontrés sur les marchés. "Ces hommes et ces femmes qui enrichissent le pays par leur travail (...) ont le droit de voter aux élections locales".

Voir la video

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.