Cet article date de plus d'onze ans.

Marine Le Pen appelle ses électeurs à faire battre huit candidats UMP-PS

Marine Le Pen a confirmé, lundi 11 juin, que tous les candidats FN qualifiés se maintiendraient au second tour. Elle a aussi appelé à faire battre quatre candidats du PS et quatre de l'UMP, réservant un sort particulier à Nathalie Kosciusko-Morizet.
Article rédigé par Catherine Rougerie
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Marine Le Pen tient une conférence de presse, à Nanterre, le 11 juin 2011. (AFP - Pierre Verdy)

Marine Le Pen a confirmé, lundi 11 juin, que tous les candidats FN qualifiés se maintiendraient au second tour. Elle a aussi appelé à faire battre quatre candidats du PS et quatre de l'UMP, réservant un sort particulier à Nathalie Kosciusko-Morizet.

Avec 13,6% des suffrages, le Front national poursuit sa dynamique dans la lignée de la présidentielle.

Sur les 577 circonscriptions en jeu dans le scrutin législatif, le parti de l'eurodéputée Marine Le Pen s'est qualifié dans 61 dont 32 en triangulaire et 29 dans le cadre de duels.

Fort de ses bons chiffres, et quelques minutes après la consigne du "ni FN, ni Front républicain" expliqué par le patron de l'UMP lors d'une conférence de presse, Mme Le Pen a, à son tour, précisé sa stratégie.

Les candidats à battre selon Marine Le Pen

Sans surprise, Mme Le Pen a confirmé que tous les candidats FN encore en lice se maintiendraient au second tour à "une ou deux exceptions près", précisant qu'elle annoncerait mardi quelles sont ces exceptions.

Dans les autres circonscriptions, elle n'a pas donné de consigne de vote, ses électeurs étant libres de se déterminer, mais a rappelé que les règles de moralité et de réciprocité devaient guider leurs votes

Elle a par ailleurs dressé la liste des six candidats à faire battre : François Pupponi (Val d'Oise), Jack Lang (Vosges), Ségolène Neuville (Pyrénées-Orientales), Slimane Tir (Nord) pour le PS ainsi que George Tron (Essonne), Xavier Bertrand (Aisne), Manuel Aeschlimann (Hauts-de-Seine) pour l'UMP

Enfin, l'eurodéputée a réservé son propos final à Nathalie Kosciusko-Morizet, appelant ses électeurs à voter PS pour faire battre l'ancienne ministre de l'écologie, candidate dans l'Essonne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.