Cet article date de plus de neuf ans.

Manuel Valls veut lutter contre le sentiment d'abandon des campagnes

A une semaine du premier tour des élections départementales, Manuel Valls, accompagné d'une dizaine de ministres, a dévoilé à Laon, dans l'Aisne, un département convoité par le FN, une série de mesures en faveur des territoires ruraux. Objectif : améliorer la vie quotidienne dans ces territoires avec par exemple l'augmentation des maisons des services publics et de santé.
Article rédigé par Cyril Graziani
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Manuel Valls a présenté vendredi une cinquantaine de mesures "concrètes" pour rapprocher les  services publics des citoyens dans les campagnes, un engagement d'un milliard d'euros pour l'État © Maxppp)

 Onze ministres et le premier d’entre eux sont allés à la rencontre vendredi des oubliés de la République, cette France rurale dont on ne parle pas ou peu et qui se sent abandonnée. Manuel Valls a tenu à la rassurer. "Les espaces ruraux ne sont pas de simples espaces résidentiels ou récréatifs. Ils ne constituent pas, permettez-moi cette expression, l’arrière-cours de l’urbain. La République c’est une même attention portée à tous ", a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a détaillé des annonces : 1.000 maisons de services prévues d’ici fin 2016, au chapitre numérique, disparition des zones blanches d’ici 18 mois, création également de 800 maisons de santé installées dans les déserts médicaux dès 2015.

Un message politique

Mais, ce déplacement dans l’Aisne, c’est aussi pour envoyer un message politique. L’Aisne est l’un des départements que le Front national espère bien remporter fin mars. Là-dessus, Manuel Valls esquive : "Nous sommes dans le concret et pour faire reculer le sentiment d’abandon, et pour faire reculer la tentation qui existe de tout jeter par-dessus bord, ce qu’on demande aux responsables politiques et à ceux qui gouvernent, bien-sûr ce sont des réponses précises et concrètes ".

Le Premier ministre n’est pas en campagne, dit-il, mais ça ne trompe personne. Il essaiera jusqu’au bout de convaincre ces oubliés de la République qui se tournent aujourd’hui vers le FN.

Manuel Valls veut lutter contre le sentiment d'abandon des campagnes - Le reportage de Cyril Graziani
►►► A LIRE AUSSI | Manuel Valls craint une victoire du FN à l'élection présidentielle de 2017

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.