Cet article date de plus de quatre ans.

Loi Travail validée : la "mobilisation" n'est "pas terminée"

Après des mois de débats, de controverses et de manifestations partout en France, la loi Travail a finalement été validée vendredi soir par le Conseil constitutionnel. Et les réactions syndicales n'ont pas tardé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Jean-Claude Mailly le numéro 1 de FO © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Adoptée à l'issue de cinq mois de conflit social et d'affrontements politiques, la très controversée loi Travail a passé presque sans encombre l'étape du Conseil constitutionnel. Mais pour les syndicats opposés à cette loi, le combat n'est pas terminé.

Cela restera comme un chewing-gum sur les semelles du gouvernement (FO)

"Cela restera comme un chewing-gum sur les semelles du gouvernement" a de nouveau assuré ce vendredi Jean Claude Mailly, leader de Force Ouvrière, sur France Info, à propos de la validation de la loi Travail par le Conseil constitutionnel. "Une "journée de mobilisation, d'action est prévue le 15 septembre. Il y a aura des meetings à la rentrée. Donc non, cela n'est pas terminé ". Jean-Claude Mailly a ainsi assuré que la mise en application de la loi "sera beaucoup plus compliquée que ce que croit le gouvernement ", prenant l'exemple du CPE [NDLR: contrat première embauche] : "La loi avait été publiée y compris au Journal Officiel, il y a eu des actions derrière ".

"Il y a aura des meetings à la rentrée. Donc non, cela n'est pas terminé" (Jean-Claude Mailly - FO)
écouter

Manuel Valls fait une grosse erreur, les salariés sauront s'en souvenir (CGT)

Lionel Lerogeron, membre de la direction confédérale de la CGT a déclaré sur France Info ce vendredi avoir "pris acte de la décision du Conseil constitutionnel " validant la loi Travail. "Manuel Valls continue d'avoir des œillères, et de s'enfermer dans sa volonté de passer en force (...) Il fait une grosse erreur, et les salariés sauront s'en souvenir ". L'élu syndical a assuré que la mobilisation allait continuer à la rentrée, mais également cet été : "on va se préparer comme c'était prévu pour les mobilisations de la rentrée. On a tout un plan de travail cet été, avec une carte postale adressée au président ". Lionel Lerogeron a ainsi bon espoir que la loi Travail ne soit jamais mise en application : "On a vu d'autres textes de loi votés par le passé, qui finalement n'étaient pas promulgués ou jamais mis en application ".

"Manuel Valls continue d'avoir des œillères, et de s'enfermer dans sa volonté de passer en force" (Lionel Lerogeron-CGT)
écouter

A LIRE AUSSI ►►►Loi Travail : les dispositions-clé validées par le Conseil constitutionnel

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.