La primaire à droite, un parcours d'obstacles pour certains candidats

La course aux parrainages pour le scrutin de novembre prochain n'est pas simple pour tout le monde.

FRANCE 2

Hervé Mariton passe son été à battre la campagne. Il voudrait être candidat pour la primaire de la droite et du centre en novembre prochain, alors il s'est lancé dans un parcours compliqué et souvent mal compris des militants : les parrainages. Toute une équipe travaille pour lui, non pas pour trouver un programme, mais pour trouver des signatures, celles de 20 parlementaires de droite, 250 élus et 2 500 militants.

Un mois pour remplir les critères

Ces critères vont écrémer la liste des candidats pour participer à la primaire. Cinq sont surs d'être sur la ligne de départ, mais pour les huit autres, la course va durer tout l'été. Ainsi, Nathalie Kosciusko-Morizet a monté une équipe similaire à celle d'Hervé Mariton. Elle dit n'avoir eu aucune aide du parti, même pas la liste des adhérents. Date butoir pour déposer les parrainages : le 9 septembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT