Laurent Wauquiez persiste et signe

Pas d’excuse au programme : invité sur le plateau de BFMTV mardi 20 février, le chef des Républicains a lancé une contre-attaque. 

Voir la vidéo
FRANCE2

Laurent Wauquiez est au cœur de la polémique. Mardi 20 février, il s’explique et se montre extrêmement offensif. “Quel est donc mon grand crime ? Mon grand crime, c’est d’avoir une parole libre. Ce que je pense, c’est que la droite a souvent fait l’objet de ces procès médiatiques. Si je suis venu sur votre plateau, c’est pour vous dire que ça ne m’impressionne pas, que ça ne me fera pas reculer et que ma détermination n’a jamais été aussi forte”, a déclaré Laurent Wauquiez.

Il porte plainte

Sa seule erreur, concède-t-il, concerne Nicolas Sarkozy. Déjà des députés de la majorité ont réagi aux explications de Laurent Wauquiez. Des parlementaires de la majorité traités de “guignols” par des enregistrements diffusés ces dernières heures. Autres cibles : Valérie Pécresse et Alain Juppé. En marge d’un déplacement ce matin, Emmanuel Macron n’a pas souhaité réagir. Mardi soir, Laurent Wauquiez a annoncé également qu’il va porter plainte et saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, le 20 novembre 2017 lors d\'un discours à Paris. 
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, le 20 novembre 2017 lors d'un discours à Paris.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)