Présidence des Républicains : la large victoire de Laurent Wauquiez ternie par une faible participation

Moins d'un adhérent LR sur deux a participé au scrutin, dimanche. Un chiffre qui en dit long sur l'ampleur de la tâche qui attend Laurent Wauquiez à la tête des Républicains.

Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, lors d\'un meeting à Paris, le 20 novembre 2017.
Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, lors d'un meeting à Paris, le 20 novembre 2017. (HAMILTON / REA)
Ce qu'il faut savoir

Elire un nouveau président et tourner la page des défaites électorales de 2017 : les militants Les Républicains étaient appelés aux urnes, dimanche 10 décembre, pour élire leur nouveau patron. C'est Laurent Wauquiez qui l'a très largement emporté, recueillant 74,64% des voix, devant Florence Portelli (16,11%) et Maël de Calan (9,25%), a annoncé la Haute autorité du parti, peu après 20 heures. Une victoire écrasante, toutefois atténuée par une faible participation (42,46%). 

>> Trahison, Patrick Buisson, parka rouge... Neuf anecdotes que vous ignorez sans doute sur Laurent Wauquiez

"La droite est de retour", lance Wauquiez. "La droite est de retour. Nous avions perdu, nous étions divisés, et nous avions déçu les Français : je veux avec vous tourner cette page", a lancé le nouveau président des Républicains peu après la proclamation des résultats. "Nous allons tout reconstruire, nous allons tirer les leçons de nos échecs, a-t-il promis. La France a besoin de la droite."

Quelque 235 000 adhérents appelés à voterLe vote était ouvert aux "234 556 adhérents à jour de cotisation", avait annoncé la présidente de la Haute autorité, Anne Levade. Le vote se faisait uniquement par voie électronique, sur ordinateur, tablette ou smartphone. Les adhérents qui le désiraient pouvaient aller voter dans l'un des "251 lieux" mis à leur disposition. A 11 heures, 52 512 militants avaient voté, selon la Haute Autorité. A 17 heures, ils étaient 87 213 à avoir participé à ce scrutin. Et à 20 heures, à l'heure de la cloture, ils étaient finalement 99 597 à avoir pris part au vote.

>> Trois choses à retenir de la victoire de Laurent Wauquiez à la présidence des Républicains

Laurent Wauquiez grandissime favoriEn l'absence de poids lourds du parti face à lui, Laurent Wauquiez espérait être élu dès le premier tour. C'est chose faite : à 42 ans, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui a voté depuis son fief du Puy-en-Velay, devient officiellement le successeur de Nicolas Sarkozy, dernier président en date des Républicains.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LR

22h53 : @anonyme Je ne crois pas que ce soit au programme. Il compte au contraire conserver ce mandat local, indique Le Figaro.

22h52 : Est-ce que M.Wauquiez va quitter la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes ?

22h39 : Notez quand même, Frédéric Lefebvre, que la base de données des votants était celle de 2016-17, comprenant des gens qui ont donc pu quitter le parti ou décéder entre deux.

22h38 : Frédéric Lefebvre, ancien de la maison LR, dénonce des tricheries dans un communiqué : "J'ai moi-même, démissionnaire le 8 juin dernier, il y a donc déjà 6 mois, reçu des codes pour voter comme tant de parents de défunts que j'ai vu témoigner sur les réseaux sociaux, à propos des codes qui avaient été émis pour leur père ou pour leur mère. Que sont devenus tous ces codes? La question est posée. Une compétition, entachée du soupçon de tricherie, avec des listes électorales faisant la part belle aux démissionnaires et aux morts."

21h39 : Son de cloche assez différent chez l'homologue de Laurent Wauquiez chez LREM, Christophe Castaner.

21h36 : "Ce triste 10 décembre sonne la fin du grand mouvement de la droite et du centre voulu par Jacques Chirac. Laurent Wauquiez, président illégitime, fait naturellement le vide autour de lui et les électeurs de droite comme nombre d'élus se sentent désormais orphelins", écrit le mouvement Agir (anciennement les Constructifs) dans un communiqué.

21h32 : La bonne blague. Wauquiez ou le Trump en culotte courte

21h31 : Primaire =Fillon : vote extreme des militant non partagé par les electeurs.Presidence LR = Wauquier. Même chose.Les leçons ne sont pas retenues, la machine à perdre n'a pas calé.Après 22 ans à voter RPR-UMP-LR, je tire ma révérence à cette ligne clivante et irai voir ailleurs.

21h31 : Dans les commentaires, le ton enthousiaste qui avait suivi l'annonce de la victoire de Laurent Wauquiez a disparu, la tonalité est beaucoup plus critique.

21h12 : Réaction de Gilles Boyer, ex-LR devenu conseiller du premier ministre, manifestement pas fâché de ne plus être aux Républicains quand ceux-ci amorcent un virage à droite.

21h07 : Wauquiez va faire du pied au FN

21h06 : Aujourd'hui est le début de la fin pour les républicains. Merci de votre vote! Nous vous en sommes très reconnaissant.

21h06 : Quel hypocrite ce mec. Specialiste du retournement de veste. Menteur par dessus le marché.

21h06 : Nos internautes plus mitigés sur la victoire de Laurent Wauquiez donnent de la voix dans les commentaires.

21h02 : Point buffet : pour fêter la victoire, chez Laurent Wauquiez, on a sorti le vin rouge en plus du nectar d'abricot qui était déjà proposé.

21h00 : Laurent Wauquiez a beau avoir vu grand pour son QG, on n'y entre pas comme dans un moulin.

20h56 : L'année dernière, on parlait de la primaire de la droite et du centre. Mais ça, c'était avant.

20h55 : C'est le début de la reconstitution des partis dits traditionnels

20h58 : Très contente que ça soit Wauquiez, je ne voulais surtout pas de Maël de calan le poulain de Juppé qui soutient Macron !

20h54 : Oui vous verrez, on va les revoir ! Enfin la droite a un vrai leader. Il était temps

20h54 : Vos réflexions sur l'un des scrutins de la soirée...

20h50 : Florence Portelli estime que "cette élection montre que notre parti est malade, mais n'est pas mort", soulignant que plus d'un adhérent sur deux a eu la flemme de voter en deux clics.

20h46 : C'est le moment idéal de (re)lire notre papier sur les neuf anecdotes que vous ne connaissez peut-être pas sur Laurent Wauquiez, de sa légendaire parka rouge à sa vraie-fausse rencontre avec Soeur Emmanuelle.

(JEFF PACHOUD / AFP)

20h41 : Et pendant ce temps, Maël de Calan, le challenger juppéiste de Laurent Wauquiez, tire les leçons de son petit score (moins de 10%).

20h39 : Laurent Wauquiez n'a remporté le suffrage que de 74.64 % des 42 % d'inscrits qui ont voté soit en réalité 31 % des militants. 69 % des militants ne se sont pas exprimés pour lui.

20h39 : Donc si on calcule bien en prenant compte la participation, moins d'un tiers des militants se sont exprimés pour Laurent Wauquiez ?

20h39 : Petite anaphore "je suis convaincu que la France a besoin de la droite", en ciblant Emmanuel Macron, cible principale du nouveau patron de LR.

20h39 : "Je suis convaincu que les valeurs de la droite restent celle d'une majorité des Français."

20h38 : Laurent Wauquiez fait applaudir ses deux rivaux, et demande à ce qu'on respecte les personnalités qui n'ont pas voulu s'engager (comme Xavier Bertrand et Valérie Pécresse). "Quand on a du talent, il faut s'engager. Personne ne doit rester spectateur."

20h37 : Laurent Wauquiez vient de prononcer trois fois le mot "renouvelé" en trente secondes. Nouvelles têtes, nouvelles pratiques, nouvelle droite...

20h36 : "Le succès de l'élection (...) a été bien au-delà de toutes nos attentes. Ce soir, vous avez envoyé un message sans ambiguïté. Oui, ce soir, nous pouvons dire la droite est de retour [c'est son slogan]."

20h36 : "Ce soir, c'est le début d'une nouvelle ère pour la droite."

20h35 : Laurent Wauquiez va prendre la parole (sans cravate, le col ouvert).

20h34 : Bravo la droite va avoir un chef

20h34 : Bravo et félicitations M. Wauquiez ! La tache sera rude ....

20h28 : Wauquiez élu largement , comme s'il y avait eu une once de suspens ...

20h27 : Dans le camp Wauquiez, on n'apprécie pas qu'on relativise la participation, tweete une journaliste du Parisien.

20h21 : Bernard Accoyer rappelle que le délégué général de LREM a été désigné "par quelques centaines de bras levés", façon de rappeler le poids des Républicains en terme d'adhérents.

20h20 : "C'est un succès pour notre famille politique. On nous promettait quelques dizaines de milliers de voix, nous avons eu à quelques voix près, le double. Face à une gauche modernisée, qu'est la République en marche, il faut une droite modernisée."

20h19 : Laurent Wauquiez a donc réussi son pari, en l'emportant largement dès le premier tour.

20h18 : Le parti ne passe pas la barre des 100 000 votants pour une poignée de voix.

20h18 : Laurent Wauquiez est élu président des Républicains, cumulant 74,64% des voix. Florence Portelli a recueilli 16,11% des suffrages, et Maël de Calan obtient 9,25% des voix.

20h16 : Anne Levade vient d'arriver à la tribune pour proclamer les résultats.