Cet article date de plus d'onze ans.

Les comptes de campagne 2012 de Nicolas Sarkozy rejetés

L'ancien trésorier de la campagne 2012 de Nicolas Sarkozy a confirmé le rejet des comptes par la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. En cause, des dépenses datant d'avant sa déclaration officielle de candidature. L'ancien président de la République va saisir le Conseil constitutionnel.
Article rédigé par Cédric Lang-Roth
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

C'est maintenant confirmé, Nicolas Sarkozy a dépensé plus qu'autorisé pendant sa campagne électorale 2012. La commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a décidé de rejeter les comptes de l'ancien président de la République. En effet, dans ses calculs, son équipe a daté le début de campagne au 15 février 2012.

Dépenses totales déclarées à compter de cette date : 21 339 664 euros, comme en témoignent les comptes à télécharger ci-dessous. Pas de souci, puisque le plafond autorisé pour un candidat au second tour est de 22 509 000 euros. Sauf que la commission a considéré que certaines dépenses effectuées avant le 15 février (réunions publiques organisées par l'Elysée, par exemple) étaient elles-aussi liées à la campagne. Dès lors, le plafond serait dépassé. Le 30 novembre 2011, le camp socialiste avait d'ailleurs saisi la CNCCFP à ce sujet. Principalement visés par le PS, les discours de Lavaur, Fessenheim et Toulon.

Oeuvres liées

{% document %}

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.