Cet article date de plus de cinq ans.

Le sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, refuse de siéger au Conseil constitutionnel

"Mon cœur et mon âme sont à Marseille", se justifie l'élu Les Républicains. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Claude Gaudin dans la cour du Sénat, le 7 avril 2015. (CHARLES PLATIAU / AFP)

Jean-Claude Gaudin ne sera pas un sage. Le sénateur-maire Les Républicains de Marseille annonce, jeudi 17 septembre, avoir refusé un siège au Conseil constitutionnel proposé par le président du Sénat, Gérard Larcher. 

"Le président du Sénat m'a proposé de siéger au Conseil constitutionnel, c'est un honneur. J'ai pesé les choses, mon cœur et mon âme sont à Marseille", tweete le maire de la cité phocéenne. "J'ai décidé de ne pas quitter ma ville et de respecter mon engagement au service de Marseille et des Marseillais", poursuit-il dans un second tweet, confirmant ainsi une information de La Provence

 

 

"Très flatté par cette proposition"

Le quotidien a révélé ce refus jeudi matin sur son site, citant un courrier adressé à Gérard Larcher, dans lequel le maire de Marseille décline son offre. "Je reste à Marseille. Je suis très flatté par cette proposition, mais je me dois de rester dans une ville où j'ai été réélu il y a dix-huit mois et qui est ancrée en moi", explique-t-il dans cette lettre, selon La Provence. Toujours d'après le quotidien régional, Jean-Claude Gaudin avait été "approché pour ce poste il y a un an" et "relancé le 4 septembre dernier par Gérard Larcher", qui lui demandait de succéder à Hubert Haenel, décédé le 10 août dernier.

Jean-Claude Gaudin, 75 ans, est maire de Marseille depuis 1995, réélu en 2014 pour un quatrième mandat et sénateur des Bouches-du-Rhône depuis 1989, avec une interruption entre 1995 et 1998. De novembre 1995 à juin 1997, il a été ministre de la Ville du gouvernement d'Alain Juppé. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.