VIDEO. Affaire François de Rugy : comment le ministre a sauvé sa place

Au cœur d'une tempête médiatique depuis les révélations de "Mediapart", le ministre de la Transition écologique a finalement été conforté dans ses fonctions par Matignon. Retour sur une journée tourmentée.

FRANCE 2

Mediapart a révélé mercredi 10 juillet que 63 000 € de travaux, dont un dressing de 17 000 €, ont été réalisés dans l'appartement de fonction de François de Rugy à son arrivée au ministère de l'Écologie. Une nouvelle polémique qui s'ajoute à celle des dîners fastueux organisés lorsqu'il était président de l’Assemblée. En visite dans les Deux-Sèvres jeudi 11 juillet, François de Rugy a été accueilli avec des homards avant d'être convoqué en urgence à Matignon en début d'après-midi.

Maintenu, mais fragilisé

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est entretenu durant deux heures avec le ministre de la Transition écologique jeudi 11 juillet dans l'après-midi. Un entretien à l'issue duquel François de Rugy a sauvé son poste au sein de l'exécutif. Ce dernier doit maintenant rendre des comptes. Dans un communiqué, Edouard Philippe rappelle que "tout responsable public est astreint à la double exigence de transparence et d'impartialité". Le ministre est maintenu, mais bel et bien fragilisé. Sa directrice de cabinet a démissionné mercredi 10 juillet à la demande de François de Rugy. Cette dernière avait conservé un logement HLM à Paris, alors qu'elle n'habitait plus la capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, à Niort (Deux-Sèvres), le 11 juillet 2019.
François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, à Niort (Deux-Sèvres), le 11 juillet 2019. (GEORGES GOBET / AFP)