Vidéo Accusations contre Eric Coquerel : "Il n’y aura pas de mise en retrait de son poste de président de la commission des finances", indique Mathilde Panot, cheffe du groupe LFI à l'Assemblée

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Sophie Tissier, une ancienne proche du Parti de gauche et ex-figure des "gilets jaunes", a porté plainte début juillet contre Eric Coquerel, dénonçant des faits "pouvant s'apparenter à une agression sexuelle" datant de l'été 2014.

"Il n'y aura pas de mise en retrait d’Éric Coquerel parce qu'il n'y a aucun élément nouveau", a assuré lundi 18 juillet sur franceinfo la présidente du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale Mathilde Panot, à propos de l'enquête pour harcèlement et agression sexuelle qui vise le président LFI de la commission des finances de l'Assemblée nationale Eric Coquerel.

"Il était logique qu'à partir du moment où une plainte a été déposée, l'ouverture d'enquête suivait logiquement cette plainte. Il n'y a aucun élément nouveau. Lorsque j'entends son accusatrice Sophie Tissier, je n'entends pas ce qui est suffisant pour demander une démission."

Mathilde Panot

à franceinfo

"Des choses sont régulièrement dites, notamment sur les réseaux sociaux, où les faits sont complètement amplifiés, déformés. Je crois qu'il faut revenir à la raison sur cette question-là", a terminé Mathilde Panot.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.