Cet article date de plus de sept ans.

Jean-Luc Mélenchon quitte la co-présidence du Parti de Gauche

Comme il l'avait déjà laissé entendre dans une interview au mois de juillet, Jean-Luc Mélenchon vient de confirmer ce vendredi midi qu'il allait quitter la co-présidence du Parti de Gauche. Mais il n'entend pas pour autant renoncer au "combat" politique. Une information de France Inter.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Jean-Luc Mélenchon en mai 2013 © REUTERS | Charles Platiau)

En confirmant une information de France Inter, Jean-Luc Mélenchon explique que ce retrait s'inscrit dans le cadre d'une réorganisation du parti :  "Nous changeons notre dispostif pour l'adapter à une nouvelle stratégie. Il n'y a ni crise, ni quoi que ce soit". En fait s'il quitte la tête  de son mouvement, il n'abandonne pas le Parti de Gauche.   "Le parti va se battre pour la VIe République, notre candidat pour 2017, c'est la VIe République". Et "pour cela il ne faut pas que je sois président d'un parti." 

Jean-Luc Mélenchon quitte la co-présidence du Parti de Gauche, décryptage Nasser Madji
écouter

Dans une interview accordée au site Hexagones fin juillet, le leader du Front de Gauche avait dressé un sombre constat de son parti et son action en politique. 

A LIRE AUSSI ►►► Jean-Luc Mélenchon : "Là, j'ai besoin de dormir"

Aux dernières élections européennes, le Front de gauche n'avait récolté que 6,33% des voix, le FN près de 24,85%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.