Visite de Jean Castex à Brest : le syndicat Sud dépose plainte pour entrave à la liberté de circulation

Le syndicat assure avoir été "tenu à l'écart" de la visite du Premier ministre, Jean Castex, à l'hôpital de Brest.

Article rédigé par
Avec France Bleu Breizh Izel - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier Ministre arrive sur le site de la Cavale Blanche, à Brest, le 20 novembre 2020, accompagné du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand. (NICOLAS OLIVIER / FRANCE-BLEU BREIZH IZEL)

Le syndicat Sud a déposé plainte vendredi 20 novembre pour entrave à la liberté de circulation, annonce France Bleu Breizh Izel, après avoir été "tenu à l'écart" de la visite du Premier ministre Jean Castex à l'hôpital de Brest.

Selon France Bleu, les représentants du personnels ont été, dès 8 heures du matin, "escortés jusqu'à leurs locaux syndicaux où ils ont été retenus pendant environ deux heures par des policiers des Renseignements Territoriaux et un agent du service de sécurité de Matignon". Une rencontre avec le Premier ministre leur aurait alors été promise. Mais, lorsqu'ils ont été autorisés à sortir de leurs locaux, les syndicats n'ont pu que constater le départ des officiels.

Ils dénoncent "le mépris affiché" du Premier ministre

Dans un communiqué de presse, l’Union des syndicats de la santé et de l’action sociale du département du Finistère et la CGT du CHRU de Brest ont dénoncé "le mépris affiché du Premier ministre et son refus du dialogue social." Les organisations évoquent une "mascarade" et brocardent "une opération de communication qui consiste à parader dans les services du CHRU sans prendre en compte les difficultés rencontrées par le personnel."

Ce samedi 21 novembre, c'est au CHU de Dijon que Jean Castex est attendu, accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.