Info franceinfo Une haute fonctionnaire soupçonnée de conflit d'intérêt avec le lobby de la pêche au thon

Anne-France Mattlet a été nommé à la tête d'Europêche, le principal lobby des entreprises de pêche en Europe, après avoir été chargée de l'administration du secteur. 

Article rédigé par
Marie Dupin - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Pêche au thon, à Lorient, le 20 août 2020.  (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)

Selon les informations de franceinfo, le Parquet national financier a été saisi par l'association de lutte contre la corruption Anticor, elle-même alertée par l'ONG de défense des océans Bloom, au sujet de l'arrivée en avril dernier d'une haute fonctionnaire française à la tête du groupe thon Europêche, un lobby européen de la pêche. Anticor soupçonne une prise illégale d'intérêt.

>> Biodiversité : comment le thon rouge, autrefois classé espèce en danger, a retrouvé la pêche

Administrateur des affaires maritimes, Anne-France Mattlet était entre 2016 et 2020 adjointe au chef du bureau de la direction de la Direction des pêches maritimes et de l'aquaculture (DPMA). Elle a également été élue vice-présidente en 2019, puis présidente en 2020 du comité d'application de la Commission des thons de l'océan indien (CTOI). Jusqu'en mars dernier, elle exerçait des responsabilités importantes en tant que représentante de la France au sein de cette organisation intergouvernementale. À ce titre, selon les informations partagées sur le réseau professionnel LinkedIn elle avait la responsabilité des accords de pêche entre la France et l'Afrique, devait résoudre leurs "problèmes d’application", participait à la "rédaction des instructions" et aux "coordinations interministérielles" pour définir les positions de négociation de la France. Selon Anticor, elle a donc "manifestement assuré la surveillance de nombreuses entreprises thonières afin de faire respecter des règles, dont elle a, pour certaines d'entre elles, permis l'édiction".

Délais non-respectés

Dans ses nouvelles fonctions, Anne-France Mattlet est ainsi chargée de la stratégie thonière d'Europêche, le principal lobby des entreprises de pêche en Europe, avec comme principaux sujets la question de la révision du système de contrôle de la pêche européenne. Selon l'association de lutte contre la corruption, "Mme Mattlet a négocié et pris des décisions s'appliquant à des entreprises privées du secteur de la pêche thonière" quand elle était elle-même chargée au sein de la DPMA de la négociation de diverses règlementations en ce qui concerne la pêche au thon.

La loi impose pourtant à un fonctionnaire un délai de 3 ans minimum avant de rejoindre une entité du secteur dont il était en charge dans son administration. Elle a exercé cette fonction jusque fin février 2020, soit moins de trois ans avant son passage dans le privé chez Europêche, nécessitant du même coup un avis de la commission de déontologie des militaires. Son transfuge dans le privé a été validé par la commission de déontologie du ministère des armées. Un arrêté a acté son départ à partir du premier avril 2022. "La procédure a été suivie et respectée et la commission a rendu un avis favorable", indique le ministère de la Mer. La commission de déontologie estime qu’Europêche "assure des missions d’intérêt général".

De son côté, Europêche dénonce ce lundi dans un communiqué "une cabale calomnieuse", expliquant qu'Anne-France Mattlet a "demandé à être placée auprès d’Europeche en janvier 2022 pour une durée d’un an, et a souhaité ainsi compléter son expertise dans la pêche pour agir de manière plus globale et ainsi contribuer à la définition et à la mise en place de politiques européennes qui correspondent toujours mieux aux réalités du terrain", fait savoir le lobby européen de la pêche. Le groupe Orthongel/Europêche précise que "la transparence entre ses activités en qualité de Directeur d’Europêche Tuna Group et son corps d’origine est la plus totale : ses attributions, ses objectifs et leur réalisation sont suivis en temps réel par son administration référente – comme c’est le cas pour tout détachement".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.