Grand débat : Paris s'y met aussi

Les premières réunions publiques dans le cadre du grand débat national ont eu lieu vendredi 25 janvier. Cela s'est traduit par douze heures d'expression libre pour les Parisiens préalablement inscrits.

France 3

À l’Hôtel de Ville, les Parisiens qui s'étaient inscrits sur internet se sont pressés toute la journée, vendredi 25 janvier, impatients de prendre la parole. "Moi je veux parler de budget", explique notamment l'un d'eux. "Je viens discuter des questions d'isolation dans les HLM du 20e arrondissement", ajoute un autre. C'est dans la salle du conseil municipal qu'ils étaient invités à s'exprimer. Là même où les conseillers de Paris siègent tous les mois. Une règle simple : deux minutes pour chaque participant. Les interventions, filmées, seront ensuite postées sur la plate-forme du grand débat national, ou sur le site de la ville de Paris.

"Cela valait la peine d'y participer"

"La mairie de Paris regardera les propositions qui concernent le niveau local. La maire de Paris n'a pas écarté la possibilité de faire un référendum au niveau local sur certains sujets", explique Pauline Véron, adjointe chargée de la démocratie locale et de la participation citoyenne. Une participante a évoqué "un climat d'écoute, très respectueux". "Cela valait la peine d'y participer", assure-t-elle. Les citoyens pouvaient également inscrire leurs propositions sur les fiches de doléance, ou encore en enregistrant une vidéo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les premières réunions publiques parisiennes dans le cadre du grand débat national ont eu lieu vendredi 25 janvier.
Les premières réunions publiques parisiennes dans le cadre du grand débat national ont eu lieu vendredi 25 janvier. (FRANCE 3)