Éducation : Jean-Michel Blanquer, ancien ou moderne ?

France 2 s'est intéressée au cas du ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer souvent considéré comme nostalgique qui s'autoproclame pourtant progressiste.

Voir la vidéo
France 2

Au ministère de l'Éducation nationale, un détail attire l'attention. Au détour d'un couloir, une toile représentant l'école d'il y a plusieurs décennies, ses blouses et ses encriers. Cette école à l'ancienne est remise au goût du jour dans les derniers discours de Jean-Michel Blanquer. Le ministre souhaite le retour des chorales à l'école, n'est pas opposé à l'uniforme, a banni le portable des collèges et prône une maxime par jour sur le tableau noir.

Ni ancien ni moderne

Jean-Michel Blanquer serait-il nostalgique ? En ce qui concerne la musique à l'école, le ministre insiste sur le côté moderne de cette question et sur la mise en pratique des bienfaits de la musique. Jean-Michel Blanquer revendique également le choix de la méthode syllabique pour apprendre à lire. Il s'appuie sur les dernières découvertes scientifiques sur le cerveau. Ni ancien ni moderne, il revendique surtout avoir pratiqué le terrain avant de prendre ses fonctions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, le 1er septembre 2017, à l\'hôtel Matignon à Paris.
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, le 1er septembre 2017, à l'hôtel Matignon à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)