Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo "J'ai encore la tête sur les épaules", lance Jean-Marie Le Pen après le bureau exécutif du FN

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
 -
DLTFTV_MAM_5441736 - (FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo avec AFP et Reuters
France Télévisions

Le président d'honneur du FN déclare avoir "donné toutes les explications" en quittant le siège du parti à Nanterre (Hauts-de-Seine), à  l'issue de trois heures de débats.

"J'ai encore la tête sur les épaules" a lancé Jean-Marie Le Pen en sortant d'un débat du bureau exécutif du Front national, jeudi 20 août. Celui est qui est encore président d'honneur du FN déclare avoir "donné toutes les explications" en quittant le siège du parti, à Nanterre (Hauts-de-Seine). Il s'est exprimé à l'issue de trois heures de débat devant cette instance qui pourrait l'exclure, notamment pour ses propos réitérés sur les chambres à gaz.

>> Suivez notre direct sur la décisIon du bureau excécutif du FN

Entouré de son avocat Frédéric Joachim et du député européen Bruno Gollnisch, qui l'a assisté durant l'audition, Jean-Marie Le Pen a "exprimé le souhait que cet épisode un petit peu polémique soit une étape vers la réunification active du FN", a-t-il dit devant les journalistes. Il s'agit d'un "problème politique" au sein de son parti, "une différence d'appréciation de différents événements entre certains d'entre nous et la direction du mouvement".

"Je ne demande pas d'indulgence, je demande la justice"

Jean-Marie Le Pen ne réclame pas l'indulgence de la direction du FN ou de sa fille Marine Le Pen, présidente du FN, mais "la justice" a-t-il martelé. Le patriarche de 87 ans est engagé depuis plusieurs mois dans une guerre ouverte avec sa fille Marine Le Pen et le vice-président, Florian Philippot, qu'il accuse de menacer l'avenir du parti.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.