Présidentielle 2017 : "En Marche !" et le Front national gèrent les procurations des électeurs

C'est une initiative inédite pour lutter contre l'abstention : les partis des deux finalistes s'occupent de tout. Ils se proposent de trouver quelqu'un qui votera à la place des électeurs s'ils ne peuvent pas se rendre dans l'isoloir dimanche 7 mai. Comment cela fonctionne-t-il à Lyon ?

France 2

Au QG d'"En Marche !" comme à celui du Front national, plus que quelques heures pour traiter les procurations. Un électeur FN a fait une demande sur le site internet du parti et est venu s'assurer qu'elle sera bien prise en compte, car il sera absent le week-end de l'élection et veut être sûr de pouvoir exercer son vote. "Là au moins c'est une personne du Front national qui votera pour le Front national", se réjouit-il. "Je suis sûr de donner ma voix au candidat que j'ai choisi." C'est donc le parti qui va trouver une personne de confiance pour voter à sa place. Pour cela, au FN, on puise dans le fichier des adhérents.

Même chose chez les macronistes

Même course contre la montre chez les partisans de Macron. Sur le site d'"En Marche !" peuvent s'inscrire les électeurs en demande de procuration, mais aussi ceux qui se proposent de voter à leur place. Baptiste Malatier, membre d'"En Marche !", explique le fonctionnement : "On les rapproche l'un l'autre en fonction de leur situation géographique et d'un algorithme ainsi que de certaines indications que nous avons sur chaque personne pour savoir peu près la fiabilité de la personne en question, sa zone géographique et comment nous pouvons les rapprocher l'un l'autre."

Le JT
Les autres sujets du JT
(THIERRY NICOLAS / MAXPPP)