Marseille : un maire FN accusé de faire de la "préférence nationale" lors du spectacle de Noël

Stéphane Ravier, maire du 7e secteur de la ville (13e et 14e arrondissements), a distribué une invitation aux familles en précisant qu'une carte d'identité était nécessaire pour retirer sa place.

Stéphane Ravier, maire FN du 7e secteur de Marseille, lors de sa victoire aux sénatoriales, le 28 septembre 2014.
Stéphane Ravier, maire FN du 7e secteur de Marseille, lors de sa victoire aux sénatoriales, le 28 septembre 2014. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Une invitation qui fait polémique. Le PS et le Front de gauche ont protesté contre une carte d'invitation "discriminatoire", selon eux, distribuée aux familles par le sénateur-maire FN du 7e secteur de Marseille, Stéphane Ravier. Le document porte sur un spectacle de Noël et précise qu'il est nécessaire de présenter une pièce d'identité pour obtenir une place.

"La mairie des 13e et 14e arrondissements et son maire Stéphane Ravier sont heureux d'offrir aux enfants de leur secteur un spectacle de Noël le samedi 6 décembre", est-il écrit sur la carte distribuée dans les écoles du 7e secteur, remporté lors des municipales de mars par le frontiste Stéphane Ravier. "Une carte nationale d'identité ainsi qu'un justificatif de domicile vous seront demandés lors du retrait" de l'invitation, est-il précisé sur ce document, relayé par le quotidien La Marseillaise.

L\'invitation pour le spectacle de Noël diffusé par le quotidien La Marseillaise.
L'invitation pour le spectacle de Noël diffusé par le quotidien La Marseillaise. (MAIRIE DU 7E SECTEUR DE MARSEILLE)
 

"La musique de la préférence nationale", pour le PS

"En demandant aux familles de présenter la carte nationale d'identité pour assister au spectacle de Noël, le maire du 7e secteur instaure un climat d'apartheid digne de l'Afrique du Sud d'avant Mandela", ont réagi dans un communiqué les élus d'opposition Front de gauche. Ils estiment que "les enfants de nos arrondissements n'ont pas à être victimes de discrimination, de préférence nationale".

Le groupe socialiste de la ville de Marseille a dénoncé, pour sa part, "une communication purement politicienne qui rappelle la musique discordante de la préférence nationale".

"Une interprétation malveillante", pour Stéphane Ravier

De son côté, l'élu FN dénonce une "interprétation malveillante". "Ils cherchent la petite bête", a réagi Stéphane Ravier, car "le carton indique une 'carte nationale d'identité' mais (...) une carte d'identité est forcément nationale, et nous n'excluons bien sûr aucune nationalité !" Sur France Info, l'élu a ajouté qu'il ne s'agit "nullement de préférence nationale, la préférence nationale ce sera pour 2017".

"Nous n'avons reçu aucun coup de fil à la mairie, aucune plainte de parents, après la distribution de l'invitation dans les écoles", a fait valoir l'élu frontiste en précisant que l'objectif de cette démarche est de contrôler que les invitations sont bien réceptionnées par des habitants du secteur.