"Hollande 2022" : un tract distribué par de jeunes militants hollandistes pour tester la popularité de l'ancien président

a l'initiative du document, un réseau de jeunes élus nommé inventons demain. ils cherchent à évaluer la réaction de l'opinion face à l'hypothèse d'une nouvelle candidature de l'ancien président.

Francois Hollande à l\'entrée d\'une librairie pour une séance de dédicace à Saint-Cyr-sur-Mer (Var), le 5 août 2018.
Francois Hollande à l'entrée d'une librairie pour une séance de dédicace à Saint-Cyr-sur-Mer (Var), le 5 août 2018. (FRANCK BESSIERE / HANS LUCAS)

"L'histoire n'est pas terminée", assure le tract distribué par de jeunes élus locaux, soutiens de François Hollande. En recto du tract, la photo officielle de la campagne de 2012 est accompagnée de la simple mention "Hollande 2022". Le document est édité par un réseau de soutiens hollandistes nommé Inventons demain, assure le JDD dans son édition du dimanche 11 août. Il a déjà été distribué dans le Puy-de-Dôme, sur des marchés à Marseille (Bouches-du-Rhône) et à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Les jeunes élus qui se disent progressistes ont pour ambition de tester l'image de l'ancien chef d'Etat en remplissant un petit questionnaire : "Quelle empreinte a-t-il laissé chez les Français ? Que gardent-ils en mémoire un an après ?" Ils notent un accueil "beaucoup moins hostiles qu'au moment des législatives", assure l'un des animateurs du groupe au JDD. Le tract cherche surtout a revalorisé le bilan de l'ancien président en posant trois questions : "Qui a tenu face aux attentats ? Qui a rétabli les comptes publics ? Qui a inversé la courbe du chômage ? C’est François Hollande." 

Personne ne remet en question son honnêteté et son côté sympa, proche des gens.Animateur du groupe Inventons demainau JDD

L'entourage de François Hollande assure que ce dernier ne pilote pas l'initiative. Du côté du collectif Inventons demain, l'animateur du groupe évoque des "contacts indirects" et assure que les conclusions de l'étude sera remise à l'ancien pensionnaire de l'Elysée en octobre.