Cet article date de plus d'onze ans.

François Hollande et Nicolas Sarkozy toujours en tête des sondages

L'avance de François Hollande sur Nicolas Sarkozy au premier tour s'est très légèrement réduite cette semaine mais les deux se détachent de leurs trois poursuivants, selon un sondage BVA publié mercredi 18 avril.
Article rédigé par Catherine Rougerie
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
François Hollande (g) et Nicolas Sarkozy (d) sont les deux candidats arrivant en tête de tous les sondages. (AFP - Thomas Samson)

L'avance de François Hollande sur Nicolas Sarkozy au premier tour s'est très légèrement réduite cette semaine mais les deux se détachent de leurs trois poursuivants, selon un sondage BVA publié mercredi 18 avril.

Les sondages se suivent et se ressemblent pour les grandes tendances.

Ils donnent toujours, le candidat socialiste, François Hollande, et le président-sortant, Nicolas Sarkozy, en tête du premier tour, suivi de loin d'un trio composé de Marine Le Pen pour le Front national de Jean-Luc Mélenchon pour le Front de gauche et de François Bayrou pour le MoDem.

Duel de tête : Hollande à 29,5% et Nicolas Sarkozy à 27,5%

Dans la dernière étude de l'institut BVA pour Orange, la presse régionale et RTL, réalisée les 16 et 17 avril, soit après les grands meetings électoraux de ce week-end, François Hollande a cédé 0,5 point à 29,5% contre 30% les 11-12 avril. Nicolas Sarkozy grignote 0,5 point à 27,5% contre 27%.

Marine Le Pen obtient 14% et perd 1 point, Jean-Luc Mélenchon à 13% est inchangé et François Bayrou à 12% gagne un point.

Au second tour, François Hollande est crédité de 56% et Nicolas Sarkozy de 44%. Ces scores sont inchangés par rapport à la précédente étude.

Les cinq derniers à moins de 3%

Loin derrière, Eva Joly (2%) est inchangée, Philippe Poutou et Nicolas Dupont-Aignan (1% chacun) progressent tous les deux de 0,5 point.

Nathalie Arthaud et Jacques Cheminade se replient de 0,5% à moins de 0,5%.

Un 21 avril "statistiquement impossible"

Selon Gaël Sliman, directeur de BVA Opinion, l'écart entre les deux favoris de la présidentielle et leur trois poursuivants, qui se confirme au fil des jours, rend "statistiquement impossible un 21 avril 'bis" ou "à l'envers'".

En revanche au sein de ces deux pelotons, les pronostics sont beaucoup plus délicats. "L'écart entre Hollande et Sarkozy, de 2 points, se situe (...) dans les marges d'erreur statistiques, tout comme celui existant entre Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et désormais François Bayrou", souligne M. Sliman.

* Sondage réalisé les 16 et 17 avril auprès d'un échantillon représentatif (recruté par téléphone et interrogé par internet) de 1.181 personnes âgées de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Marge d'erreur située entre 1,4 et 3,1 point,

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.