François Fillon a dévoilé son équipe de campagne

Le candidat de la droite à l'élection de 2017 a réuni juppéistes, sarkozystes, fillonistes et lemairistes.

Thierry Solère, Patrick Stefanini et Sébastien Lecornu présentent l\'organigramme de campagne de François Fillon, le 15 décembre 2016 à Paris.
Thierry Solère, Patrick Stefanini et Sébastien Lecornu présentent l'organigramme de campagne de François Fillon, le 15 décembre 2016 à Paris. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Les cartes sont distribuées. Patrick Stéfanini, directeur de la campagne de François Fillon, a présenté, jeudi 15 décembre, l'organigramme de campagne du candidat de la droite pour 2017. Une équipe dite de "rassemblement", où les sarkozystes sont toutefois peu représentés.

"Ils sont sous-représentés. Ils n'ont aucun poste-clé", a regretté un élu qui a soutenu la campagne de Nicolas Sarkozy. Patrick Stefanini a, lui, salué la "fusion" express des équipes qui se sont affrontées durant la campagne, des juppéistes aux sarkozystes, en passant par Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé ou Jean-Frédéric Poisson.

Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, et le président des députés UDI, Philippe Vigier, sont dans l'organigramme, le premier étant chargé des relations avec les partis, en binôme avec Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains, le second étant intégré dans l'équipe des porte-parole.

Bruno Le Maire, ex-candidat à la primaire, rallié à M. Fillon pour le second tour qui opposait l'ancien Premier ministre à Alain Juppé, devient représentant pour les affaires européennes et internationales. L'un de ses plus proches, Sébastien Lecornu, seconde désormais Patrick Stéfanini au poste de directeur adjoint de la campagne.

La direction de la campagne est complétée par le juppéiste Vincent Le Roux, au poste de conseiller. Figure emblématique de la campagne d'Alain Juppé, Gilles Boyer, qui a été le directeur de la campagne du maire de Bordeaux, devient trésorier.

Thierry Solère, qui a présidé la Commission d'organisation de la primaire et qui est également proche de Bruno Le Maire, devient porte-parole. Il y a quatre autres porte-parole, outre Philippe Vigier : le juppéiste Benoist Apparu, les fillonistes Isabelle Le Callennec, David Lisnard et Florence Portelli.